Storytelling : le guide ULTIME et ultra complet

Vous souhaitez en savoir plus sur le storytelling ? Vous êtes au bon endroit.

Voici le guide ultime et ultra complet pour tout savoir sur le storytelling.

Le but de ce guide est de vous proposer la page la plus complète possible sur le storytelling.

Toutes les réponses aux questions que vous pouvez vous poser sur le storytelling se trouvent dans ce guide… et bien plus encore !

Si vous cherchez à apprendre des choses pratiques et concrètes sur le storytelling, alors ce guide complet est fait pour vous.

En lisant ce guide, le storytelling n’aura plus aucun secret pour vous.

C’est parti !

Le guide complet du storytelling : sommaire

Qu’est-ce que le storytelling ? Définition

Le pouvoir des histoires

Techniques de storytelling

Exemples de storytelling

Le storytelling et la communication

Le storytelling et le marketing

Partie 1 : Qu’est-ce que le storytelling ? Définition

Selon le journaliste Patrice Bollon, le storytelling serait né aux USA dans les années 1990.

Cette technique de communication s’est ensuite propagée dans le monde du marketing, de l’entreprise et de la politique.

Pour faire simple, le storytelling consiste à utiliser un langage universel que tout le monde peut comprendre pour communiquer.

Le storytelling : un langage universel

Ce langage que tout le monde peut comprendre permet de faire passer un message.

Non, ce langage universel n’est pas l’anglais.

Le récit est LE langage universel par excellence.

En effet, il est non seulement compris par tout le monde mais permet également de rendre un message plus captivant et surtout plus facilement mémorisable.

En plus, tout le monde aime les histoires !

Alors pourquoi ne pas les utiliser pour communiquer…

Par ailleurs, n’avez-vous pas marre des méthodes de communication actuelles ?

Ne les trouvez-vous pas ennuyeuses à souhait ?

Idéalement, il faudrait définitivement mettre un terme aux présentations Powerpoint ennuyeuses à mourir et aux contenus web aussi excitantes qu’une page Wikipédia…

L'alternative parfaite à une communication ennuyeuse

powerpoint ennui

Les gens en ont marre du jargon technique aussi difficile à déchiffrer que des hiéroglyphes égyptiens.

Voici une définition approprié de ce qu’est le storytelling : une façon de communiquer pas barbante et 1000 fois plus efficace que tout le reste.

Tout le reste, ce sont les techniques de communication traditionnelles qui nous pourrissent la vie.

Les façons classiques de communiquer, encore largement utilisées en France, sont affreuses.

Aujourd’hui, la plupart des entreprises ou des marques communiquent de façon zombiesque.

Dans la communication traditionnelle, tout est froid, distant, complexe à l’excès, inintéressant, robotique et morne. (c’est sans vie)

L’art d’utiliser les histoires pour communiquer un message, quant à lui est l’exact opposé de cette technique de communication dite classique.

J’aimerais réaliser pour vous une petite démonstration.

Je vais tout d’abord vous donner la définition classique du storytelling que vous pouvez retrouver un peu partout sur le net.

Ensuite, je vais vous donner la même définition, mais cette fois-ci sous la forme d’une histoire.

Voici la définition classique du storytelling trouvée sur Wikipédia :

« Le storytelling (en français la mise en récit ou l’accroche narrative) est une méthode de communication fondée sur une structure narrative du discours qui s’apparente à celle des contes, des récits ».

Voici maintenant une définition du storytelling sous la forme d’un récit :

Le jeune aventurier et le vieil homme

histoire aventurier illustration storytelling

« Il était une fois un vieil homme que personne ne voulait écouter.

Ce vieil homme, nommé Polo, vivait reclus dans une cabane perdue au fin fond d’une forêt luxuriante.

Polo avait un message important à faire passer aux habitants du village voisin mais personne ne voulait entendre ce message.

Certains disaient que ce qu’il racontait était incompréhensible.

D’autres disaient qu’il était trop sérieux ou trop autoritaire dans sa façon de s’exprimer.

Un jour, un jeune aventurier qui passait par là est venu à la rencontre de Polo et comme il avait du temps libre, il écouta attentivement le message du vieil homme.

Stupéfait par ce message, l’aventurier s’empressa de le raconter aux habitants du village voisin, mais cette-fois ci sous la forme d’une histoire.

Mike était un aventurier charismatique et avait l’habitude de raconter avec passion l’histoire de ses nombreuses aventures.

Mike racontait si bien les histoires qu’il pouvait rendre presque n’importe quel message extrêmement intéressant et captivant.

Il demanda au chef du village de rassembler tout le monde au même endroit afin qu’il puisse raconter son histoire.

Les habitants du village étaient très enthousiastes à l’idée d’écouter Mike car en plus d’être un étranger intriguant, c’était un voyageur fougueux qui n’avait peur de rien… il devait forcément être intéressant !

Mike raconta une histoire et tout le monde pu enfin entendre ce fameux message qui était si important pour Polo, le vieil homme que personne ne voulait écouter.

Juste après cela, tous les habitants du village et le chef lui-même se sont dirigés avec empressement vers Polo pour lui poser des milliers de questions.

Polo le vieil homme avait fait la découverte d’une mine d’or abondante située tout près du village et voulait proposer un plan pour construire et sécuriser la mine.

Le problème, c’est que personne ne laissait Polo finir de parler car même si le fond pouvait être intéressant, la forme faisait fuir tout le monde.

Il parlait naturellement avec autorité et ce, dans un langage compliqué que lui seul pouvait comprendre.

De ce fait, il était pris pour un vieux fou qui racontait des choses étranges à propos d’extraction, de gisement et de métaux précieux.

Grâce à Mike l’aventurier, Polo a pu être entendu et compris.

Avant de partir, Mike pris Polo dans ses bras puis s’en alla vers une destination inconnue…

Fin »

Dans l’histoire, qui représente le storytelling et qui représente la communication classique ?

Je vous laisse le soin de faire votre propre interprétation de cette histoire fictive.

Ma seule question est : une définition proposée sous la forme d’une histoire n’est-elle pas la meilleure façon de rendre un sujet plus compréhensible, mémorable et intéressant ?

A vous de voir…

Partie 2 : La puissance des histoires

Comment faire pour proposer un guide ultra complet sur la communication narrative sans consacrer un chapitre entier sur les histoires ?

Comme vous le savez certainement, le récit est au centre du storytelling.

Pour comprendre le storytelling, il est nécessaire de s’intéresser aux histoires.

illustration livre ouvert histoires

Le schéma narratif : un outil pour structurer les histoires

Le schéma narratif illustration

Une histoire, ce n’est pas un enchaînement hasardeux de phrases ajoutées les unes après les autre.

Bien au contraire !

Une histoire, c’est comme un meuble de rangement avec des tiroirs.

Un meuble de rangement est généralement bien structuré.

Dans un meuble de rangement, chaque chose trouve sa place.

Dans une histoire, nous pouvons ranger des souvenirs, des faits, des informations, des événements et tout un tas d’autres trucs.

Par exemple, le schéma narratif est un moyen parmi d’autres de structurer une histoire.

Si une histoire n’est pas bien structurée, elle ne présente absolument aucun intérêt.

Les films ont (presque) tous la même structure narrative

hollywood films illustration aliens

La plupart des films ou des séries que nous regardons quotidiennement sont structurés avec le schéma narratif ou une structure qui s’en rapproche.

A peu de choses près, toute histoire digne de ce nom est structurée ainsi :
– Une situation initiale dans laquelle tout est normal
– Un problème ou conflit qui vient mettre le boxon partout
– Un élément de résolution qui vient tout arranger

Voici un exemple un peu caricatural mais explicite de structure :
– J’étais tranquille dans mon jardin et je plantais des bambous (situation initiale)
– Soudain, ma femme est venu me chercher des noises pour une histoire de carte bleue (problème)
– Puis nous nous sommes réconciliés car je lui ai fait un joli compliment (élément de résolution)

Vous voulez connaitre le secret du storytelling ?

Le voici : les histoires ont une puissance.

Attention, je ne parle pas ici de puissance mystique ou métaphysique, loin de là.

Quand je dis que les histoires ont une puissance, cela veut tout simplement dire que les histoires peuvent avoir une grande influence sur nous.

Il n’y a rien de mystique là dedans car cela a été prouvé par la science.

Les histoires impactent notre cerveau comme aucune autre technique de communication peut le faire.

C’est comme si notre cerveau était « naturellement programmé » pour être ultra réceptif aux histoires bien structurées.

Storytelling et manipulation

Le storytelling est si redoutable que certaines personnes s’en méfient car ces dernières associent la communication narrative à de la manipulation.

Quoi que les gens disent, autre que pour manipuler, le storytelling est surtout un outil formidable et efficace pour :
– Convaincre, vendre et influencer
– Inspirer, motiver et rassembler
– Éduquer, sensibiliser et alerter
– Divertir, faire rire ou faire pleurer
– Structurer des informations
– Simplifier un message complexe
– Rendre un message plus mémorable

Nous utilisons les histoires depuis la nuit des temps.

Raconter des histoires donne du sens à nos existences…

Certaines personnes mal intentionnées peuvent s’en servir à des fins obscures mais d’autres personnes peuvent très bien utiliser le storytelling avec bienveillance.

C’est comme un super pouvoir : avec, on peut faire autant de mal que de bien !

Mais au fait, que se passe-il dans notre cerveau quand on nous raconte une histoire ?

Pourquoi le récit est-il si puissant pour nous captiver, nous convaincre et nous intéresser autant ?

Le storytelling : l’art de convaincre par l’émotion

La roue des émotions

Les histoires sont si puissantes pour nous influencer car elles nous font ressentir des émotions.

A vrai dire, nous aimons ressentir des émotions…

Qui regarde un film en se disant : « oh, je ne veux absolument pas que ce film me fasse ressentir des émotions. »

Personne ne se dit ça !

Bien au contraire, si nous aimons autant les romans, les films, les séries ou les ragots du quartier, c’est principalement parce que ces derniers nous font ressentir des choses.

Quelles soient positives ou négatives, il existe tout un panel varié d’émotions.

Connaissez-vous la roue des émotions ? (illustrée juste au dessus)

Construite d’après les travaux du psychologue américain Robert Plutchik, la roue des émotions est une compilation structurée des émotions humaines.

En storytelling, cette roue peut vous être très utile !

En effet, elle peut vous aider à mieux définir des personnages ainsi que leur évolution dans une trame narrative.

Il n’y a rien de plus puissant et de plus efficace qu’une histoire touchante pour faire passer un message.

Une histoire touchante est comme une ancre fixée à l’âme d’une personne…

Maîtriser le storytelling, c’est maîtriser un véritable super pouvoir.

Le super pouvoir de raconter des histoires touchantes qui font toujours mouche.

Vous savez, c’est un peu comme ces personnes charismatiques dans votre entourage qui parviennent toujours à captiver tout le monde en soirée grâce à des petites anecdotes bien placées.

Nous avons tous dans notre entourage un ami ou un membre de la famille qui raconte super bien des histoires et qui intéresse tout le monde.

Imaginons que cet ami représente (métaphoriquement) le storytelling :

Pensez-vous pouvoir vous passer de quelqu’un comme lui en ce qui concerne votre communication ou votre marketing ?

Ce serait vraiment dommage pour vous de ne pas profiter de son formidable pouvoir d’attraction…

Partie 3 : Techniques de storytelling

Le storytelling, c’est bien cool comme concept mais comment ça marche concrètement ?

Comment font les plus grands storytellers de ce siècle pour raconter des histoires si captivantes ?

Quelles sont les techniques de storytelling qu’ils utilisent ? Réponse en dessous.

machine à écrire illustration

Les meilleurs storytellers...

feu de camp storytelling

Pour convaincre un auditoire, les meilleurs storytellers utilisent et ont toujours utilisé les mêmes techniques de storytelling.

Ce qui change à travers les âges, c’est la forme mais le fond reste le même.

En effet, au tout début de notre ère, les histoires étaient transmises et racontées à l’oral et ce, de génération en génération.

Aussi, les histoires furent racontées en images. (peintures, dessins, etc…)

Désormais les histoires sont racontées en vidéo.

Aujourd’hui, les storytellers qui ont le plus de succès sont par exemple les influenceurs créatifs (Casey Neistat), les studios d’animation de génie (Disney) ou encore les écrivains de talent (Stephen King).

Mais il existe aussi d’autres storytellers, comme par exemple :
– Le grand-père ou la grand-mère qui raconte une histoire à son petit fils
– L’ami charismatique qui captive les foules avec des anecdotes tordantes
– Le gars dans le bistrot à qui il arrive des trucs incroyables
– La voisine un peu bavarde qui vous raconte ses histoires
– Les potes qui racontent des histoires au coin du feu
– Et bien plus encore !

Comment font les meilleurs storytellers pour exceller dans l’art de raconter des histoires ?

C’est ce que nous allons voir dans la partie suivante.

Les ingrédients pour une bonne histoire

storytelling visuel illustration désert

Les histoires sont partout autour de nous et font partie intégrante de notre vie.

Nous avons besoin d’en raconter et nous aimons en découvrir de nouvelles.

C’est pourquoi nous savons très bien reconnaître une bonne histoire d’une histoire moisie.

Pour faire une bonne histoire, la recette a toujours été la même :
– Une histoire cohérente et bien structurée comme les contes pour enfants
– Des personnages attachants et charismatiques qui sortent de l’ordinaire
– Une aventure, un voyage ou des événements marquants qui bouleversent la vie des personnages
– Du suspens : ne pas donner tous les détails d’un coup et toujours laisser une part de mystère
– De l’inattendu et de la surprise pour éviter que l’auditoire ne se lasse trop vite (ACTION)
– Des éléments qui font ressentir des émotions fortes (du DRAMA)
– Des situations périlleuses qui semblent perdues où tout peut basculer
– Une fin heureuse ou malheureuse qui fait réfléchir sur la vie

Cette petite liste d’ingrédients n’est bien évidemment pas exhaustive.

Le plus difficile dans le storytelling, ce n’est pas tant d’inventer une nouvelle histoire.

Le plus compliqué, c’est de réussir à bien la raconter.

Les meilleurs storytellers sont capables de si bien vous raconter une histoire, que même toute pourrie, que vous allez l’apprécier quand même !

Le storyteller a le pouvoir de rendre presque n’importe quel récit super intéressant et incroyablement captivant, sans trop forcer.

Le storytelling est un art

livre storytelling illustration

Pour faire du storytelling, il faut donc premièrement avoir une bonne histoire à raconter puis deuxièmement, réussir à bien la raconter.

C’est tout un art !

Si vous voulez BIEN raconter une histoire à l’écrit, il faut bien entendu maîtriser l’écriture.

Si vous voulez BIEN raconter une histoire à l’oral, il faut s’entraîner dans l’art oratoire.

Vous comprenez le principe ?

C’est un peu comme avec un film.

Je peux très bien écrire un scénario de film en 5-10 minutes mais pour que le film soit réussi, il faut que les acteurs assurent au niveau de leur jeu.

Cela dit, l’inverse est également possible car les acteurs peuvent très bien interpréter l’histoire grâce à un bon jeu d’acteur et ce, même si elle est moisie.

Dans tous les cas, pour un bon storytelling, il faut assurer sur les deux plans. (écriture et jeu)

Les jeux vidéos les plus vendus ne sont pas forcément ceux qui ont le meilleur scénario.

En revanche, les jeux vidéos qui marquent à jamais la mémoire du joueur sont toujours ceux qui racontent la plus belle des histoires.

Pour ne pas vous laisser sur votre fin dans cette partie du guide, je vais tout de même vous révéler quelques techniques de storytelling croustillantes :

1 – La technique Stephen King :

Technique storytelling The Myst

Ne jamais révéler certains détails de l’histoire pour faire réfléchir le lecteur et le rendre accro (qui sait d’où vient la brume dans The Mist ?).


2 – La technique de l’électrochoc :

Technique storytelling vol au dessus nid de coucou

Inclure un élément choquant pour faire ressentir des émotions très fortes (La fin du film Vol au-dessus d’un nid de coucou…).


3 – La technique du Western :

Technique storytelling il était une fois dans l'ouest

Inclure un élément dramatique ou bouleversant qui donne énormément de sens à l’histoire et à la quête du héros (tous les Westerns utilisent cette technique).


4 – La technique du vulgarisateur scientifique :

Technique storytelling dis donc jamy

Une histoire doit être simple, claire, précise et très facile à comprendre. Racontez votre histoire comme si vous étiez un vulgarisateur scientifique (pensez à l’émission C’est Pas Sorcier).


5 – La technique de l’obstacle insurmontable :

dark vador ennemi juré

Ces héros qui affrontent l’impossible nous feront toujours rêver. Dans les films, il y a souvent un ennemi juré à combattre qui se trouve être bien plus fort que le héros…


6 – La technique de la quête :

une quête storytelling seigneur des anneaux

Que ce soit pour sauver le monde ou pour sauver une princesse, une bonne histoire contient toujours une noble quête à accomplir. (avec un enjeu majeur)


7 – La technique de Martine à la plage :

martine à la plage

Si vous manquez d’inspiration pour les péripéties de votre histoire, pensez à Martine et les nombreuses situations dans laquelle elle se retrouve. Ce qui est génial, c’est que ça marche avec n’importe quel personnage ! (Polo a la Mer, Polo à la montagne, Polo se fait mal au pied, etc…)

Qu'est-ce qu'une bonne histoire ?

Le grand-père qui raconte une histoire

Il existe d’innombrables techniques de storytelling faciles à appliquer pour raconter de bonnes histoires percutantes.

Les techniques de storytelling représentent la partie pratique, créative et opérationnelle du storytelling qui consiste à raconter une bonne histoire.

Tout comme le professionnel du son utilise des techniques pour rendre une musique qualitative et normalisée, le storyteller utilise des techniques pour rendre son histoire efficace et universelle.

Une bonne histoire, c’est tout simplement une histoire qui :
– Retient efficacement l’attention
– Donne envie d’en connaître la fin
– Reste à jamais gravée dans notre cœur
– Contient une leçon ou une morale importante
– Est universelle (comprise par tout le monde)
– Donne du sens à nos existences
– Fait ressentir des émotions puissantes
– Fait passer un message clair
– Donne envie d’être massivement partagée

Rassurez-vous : les techniques de storytelling s’apprennent assez rapidement.

Il suffit juste de pratiquer le plus souvent possible, en s’entraînant à raconter des histoires à l’écrit ou à l’oral, par exemple en vidéo.

Le meilleur exercice que je puisse vous conseiller consiste à vous entraîner à raconter l’histoire de votre vie de la façon la plus structurée possible tout en y injectant de l’émotion.

Prenez votre smartphone, enregistrez-vous et racontez l’histoire de votre vie comme si vous la racontiez à un ami fidèle.

Plus que de simples techniques à appliquer, le storytelling est avant tout un art qui exige une certaine sensibilité et beaucoup d’audace.

Un art, cela s’exerce avant tout avec le cœur et non pas avec la tête.

La technique en tant que tel est très utile pour mettre de l’ordre dans le récit mais ce n’est pas l’élément qui va rendre l’histoire inoubliable.

Ce qui est susceptible de rendre une histoire inoubliable, c’est votre âme, votre cœur, votre créativité, votre personnalité et votre talent.

Ne vous focalisez pas trop sur la technique…laissez parler votre cœur !

Partie 4 : Exemples de storytelling

Pour résumer : nous avons commencé par définir ce qu’est le storytelling.

Ensuite, nous nous sommes intéressés à la puissance des histoires.

Après cela, nous avons abordé la partie technique / pratique.

Désormais, il est temps de découvrir quelques exemples de storytelling.

idées illustration ampoule

Les exemples de storytelling sont inspirants

Les exemples de storytelling sont très utiles pour vous inspirer et pour vous montrer ce qu’il se fait de mieux dans le monde de la communication narrative.

Le storytelling est principalement exploité dans la communication, dans le management, dans le marketing mais aussi dans la vente.

Cette technique de communication concerne aussi bien les petites entreprises que les grandes, ainsi que les marques.

Elle concerne également les indépendants, les freelances, les artistes et toutes les personnes qui doivent faire passer un message à une audience.

Afin que cette partie du guide soit la plus qualitative possible, j’aimerais partager avec vous des exemples de storytelling aussi variés que possible.

En fait, la plupart des exemples de storytelling trouvés sur le net tournent souvent autour de grandes marques…

Effectivement, la plupart des exemples montrés ne concernent que des grandes entreprises ou des marques prestigieuses.

Selon moi, ces exemples ne reflètent pas assez bien tout le potentiel du storytelling ainsi que l’étendue des possibilités en terme de communication narrative.

Exemple de storytelling 1 : Groove (Startup)

groove logo

Sur un article de blog nommé « Comment nous avons récupéré + 1000 inscrits avec un seul article de blog en 24 heures », un AB testing a été effectué.

Le test A/B est une technique de marketing qui consiste à proposer plusieurs variantes d’un même objet qui diffèrent selon un seul critère afin de déterminer la version qui donne les meilleurs résultats auprès des consommateurs.

Deux versions de l’article furent diffusées pour tenter de voir quelle version pourrait l’emporter sur l’autre. (un seul détail change sur les deux versions)

Sur la première version, pas de storytelling dans l’article. (du bla bla quelconque)

En revanche, sur la deuxième version, la startup Groove a commencé l’article en racontant une petite histoire.

Le résultat est incroyable ! Devinez quoi ?

Avec la version qui contient une histoire, 300% de personnes EN PLUS ont lu l’article jusqu’au bout ! 300% !!!

Comme si cela ne suffisait pas, les personnes qui ont lu l’article qui contient une histoire sont restées 5 fois plus longtemps dessus par rapport aux personnes qui ont lu l’autre version de l’article.

Ce magnifique exemple prouve à quel point les histoires sont puissantes pour capter l’attention et que le storytelling concerne aussi les startups.

Grâce à cet exemple, vous avez pu également découvrir que les histoires peuvent se retrouver presque partout et en l’occurrence, dans un article de blog.

Plutôt inspirant, n’est-ce pas ?

Exemple de storytelling 2 : La Story Time (Youtube)

story time illustration femme

Sur YouTube, un format de contenu est devenu très populaire et ce, surtout auprès des jeunes femmes.

La Story Time est une forme de storytelling qui consiste à raconter des anecdotes plutôt CHOC sur sa vie, sous la forme d’une histoire.

Cet exemple de storytelling montre que même les Youtubeurs et les Youtubeuses font aussi du storytelling. (ça marche pour tout le monde !)

Il suffit de taper le mot-clé “story time” sur Youtube pour se rendre compte à quel point les vidéos qui racontent une histoire sont populaires.

Ce type de vidéos font des dizaines voir des centaines de milliers de vues et même si je n’ai pas les chiffres sur la durée de visionnage, elles captivent certainement beaucoup plus que des vidéos plus classiques.

Encore une fois, là ou le storytelling est appliqué, les résultats explosent !

Exemple de storytelling 3 : LEGO (grande marque)

lego technic minifig

Lego est une marque qui me tient énormément à coeur. Impossible pour moi de faire l’impasse sur ce magnifique exemple de storytelling.

Il est facile de constater que le storytelling a toujours été très central pour cette marque prestigieuse.

Tout petit déjà, je passais de très nombreuses heures à construire des trucs avec mes pièces Lego.

Au delà de la simple construction, ce que je préférais, c’était de donner vie à des histoires que j’inventais grâce aux personnages et aux pièces Lego.

Lego ne vendait pas seulement des jouets à construire sois-même.

Ce que vendait Lego, c’était des histoires à construire sois-même.

Bien entendu, Lego a également appliqué le storytelling dans sa communication avec par exemple un mini film d’animation réussi qui retrace l’histoire de sa marque.

Mais bien avant ça, ce qui me donnait le plus envie d’acheter les produits Lego, c’était leur packaging.

Les graphistes ne se contentaient pas seulement de mettre en avant le produit.

Ils parvenaient à lui donner vie en mettant en scène un véritable univers narratif qui racontait une vraie histoire.

Il suffit de visualiser le packaging de n’importe quel produit Lego pour s’en rendre compte.

Lego est pour moi le plus bel exemple de storytelling car cette marque est pour moi une véritable usine à histoires.

Pour en revenir à leur communication, pour info, leur mini-film intitulé “The LEGO® Story” compte plus de 27 millions de vues sur YouTube…

Exemple de storytelling 4 : La politique (communication)

politique storytelling

Attention, autant vous prévenir : cet exemple lève le voile sur le côté obscur du storytelling.

Le storytelling est un outil : un peu comme la force dans Star Wars.

Les gens peuvent l’utiliser pour le mal ou l’utiliser pour le bien. Cependant, il ne faut pas pour autant remettre en cause le storytelling…

La tronçonneuse est un outil qui peut faire beaucoup de dégâts si mal utilisée.

Est-ce pour autant que nous allons arrêter de nous en servir ?

Non !

C’est la même chose avec le storytelling.

Malheureusement, dans cette époque étrange qu’est la nôtre, les dirigeants politiques n’ont plus vocation d’agir mais plutôt de “communiquer”.

Alors comme le storytelling est un outil redoutable et puissant pour convaincre et influencer, il se sont dit que ce serait pas mal de l’exploiter.

Il faut reconnaître que ça marche plutôt pas mal puisqu’il suffit d’une seule campagne publicitaire storytelling friendly pour faire élire quelqu’un.

Ici, pas de jugement de valeur.

Le but de cette partie du guide est de vous présenter des exemples de storytelling variés et qui fonctionnent.

En politique, beaucoup d’histoires nous sont racontées.

Par exemple, plutôt que d’aligner des chiffres sur le chômage, pour évoquer cette problématique, Barack Obama a raconté des histoires de vrais Américains qui ont du mal à joindre les deux bouts.

De l’entreprise jusqu’en politique, le storytelling est vraiment partout.

Exemple de storytelling 5 : Michel et Augustin

Michel et Augustin Les trublions du goût exemple storytelling

Michel et Augustin, ce sont deux potes d’enfance qui ont décidé de révolutionner l’industrie alimentaire pour donner à tous la possibilité de consommer des produits authentiques et de qualité.

Leur devise : le goût avant tout !

A votre avis, quelle façon de présenter leur entreprise est la plus judicieuse entre…

1 – Un descriptif ennuyeux tel que celui-ci : « Créée en 1898, l’entreprise Biscuitos est un des leaders mondiaux dans la création de biscuits céréaliers à base de chocolat. Notre savoir-faire millénaire nous permet de confectionner des biscuits d’une grande qualité, qui seront appréciés par petits et grands. Nous sommes implantés dans plus de vingt villes en France et employons une centaine de salariés qui bla bla bla bla bla… ».

2 – Ou cette image super sympa qui raconte une histoire ? (située plus haut)

Comme vous pourrez le constater, Michel et Augustin ont opté pour le storytelling.

Il suffit de se rendre sur leur site pour constater que leur page de présentation respecte très bien les codes de la communication narrative.

En plus de raconter une belle histoire, le rendu de leur page est visuellement très attrayant.

Voilà un bel exemple inspirant de storytelling à la française qui a très certainement beaucoup contribué au succès de la marque.

Partie 5 - Le storytelling : Un enjeu stratégique pour votre communication

Pourquoi devriez-vous faire du storytelling au juste ?

Quel enjeu stratégique peut-il y avoir à raconter des histoires ?

Pourquoi le storytelling est-il aujourd’hui si important pour votre communication ?

Réponse en dessous…

Pourquoi faire du storytelling ?

Tout simplement parce qu’aujourd’hui :
– Nous sommes habitués à recevoir des mails tous les jours
– Selon Media Dynamics, nous sommes exposés en moyenne à 362 messages de pub par jour
– Selon l’étude Baromobile 2018, nous passons plus de 2h sur notre smartphone
– La TV est souvent allumée dans les foyers
– Nous avons désormais Netflix

De ce fait, nous consommons quotidiennement énormément d’informations.

Comment donc réussir à capter l’attention de personnes qui sont tout le temps bombardées d’informations et de messages publicitaires jusqu’à en être profondément irrité ?

Pour les très grosses entreprises, ce n’est pas bien compliqué :

Elles disposent d’une telle puissance de feu marketing qu’atteindre leur public cible n’est pas un problème insurmontable.

Par contre, qu’en est-il de la plupart des entreprises ou startups qui ne disposent pas forcément d’un budget colossal pour leur communication ou leur marketing ?

C’est précisément là qu’intervient le storytelling.

Les histoires sont maintenant tout ce qu’il nous reste pour capter durablement l’attention dans un monde bombardé d’informations car ces dernières créent une véritable connexion avec l’audience.

Quelque soit l’époque, la culture, la langue, le lieu et quelque soit le niveau d’attention d’une personne, une histoire fera touche mouche !

Les techniques de COM traditionnelles sont dépassées

communication dépassée télévision

L’enjeu stratégique pour votre communication est le suivant :

Même si elles fonctionnaient encore bien il y a quelques années, les techniques de communication classiques sont aujourd’hui dépassées.

Soyez ingénieux, créatifs et audacieux : racontez des histoires !

Comment faire pour vous différencier des milliers d’autres entreprises ou de concurrents qui existent sur le marché ?

Serait-ce en faisait exactement la même chose qu’eux en terme de COM ?

Non, loin de là !

Pour réussir aujourd’hui, il faut non seulement faire MIEUX mais faire différemment.

Quoi de mieux que de raconter une histoire pour se démarquer ?

Rien, car une histoire est par définition unique et personnalisée.

Mon histoire est semblable à aucune autre et personne ne pourra jamais mieux la raconter que moi-même.

L’enjeu est majeur…

Posez-vous une seule question : dois-je continuer d’utiliser les techniques de COM traditionnelles ou dois-je mettre en pratique le storytelling ?

C’est à vous de voir.

Une chose est certaine : le storytelling a contribué et va continuer de contribuer au succès de nombreuses personnes.

Les gens sont fatigués des contenus web et autres pages qui décrivent plutôt que de raconter.

N’oublions jamais qu’en communication, nous nous adressons à des êtres humains.

Et notre but est de leur leur transmettre un message.

L’idéal, c’est que ce message puisse toucher le cœur de la personne et non pas simplement atteindre son cerveau…

Le récit, c’est le langage du coeur.

Quelle plus belle communication que celle du coeur ?

Partie 6 : Les bénéfices du storytelling pour votre marketing

Là où la communication ne concerne principalement que la sous partie promotion du marketing, le marketing au sens large quant à lui est axé sur la stratégie.

Inclure le storytelling dans votre stratégie marketing peut présenter pour vous de nombreux avantages tous plus intéressants les uns que les autres.

storytelling de marque et chiffres

Les nombreux avantages du storytelling

Voici une petite liste non exhaustive de ses principaux avantages :
– Humaniser votre image de marque
– Créer une véritable proximité avec votre audience
– Capter plus efficacement l’attention dans vos contenus web
– Vous démarquer de la concurrence
– Augmenter l’engagement et les ventes
– Faire rêver et émouvoir

Comme pour toute autre stratégie, une stratégie de marketing storytelling friendly implique de suivre un processus finalement assez classique.

Pour inclure le storytelling dans une stratégie marketing, il faut commencer par apprendre à connaître votre audience.

Comment raconter une histoire qui puisse plaire à votre audience si vous ne connaissez pas ses préférences ou ses goûts ?

Ensuite, il faut choisir un message à communiquer à votre audience.

Quel message souhaitez-vous faire passer à travers votre histoire ? Ce message est important pour créer un dialogue avec votre auditoire.

Faire passer un message sous la forme d’une histoire permet de lui donner vie !

Après avoir trouvé votre message central, il faut trouver un type d’histoire compatible avec votre style et avec le ton habituel de votre communication.

Des histoires de type anecdote ou témoignage conviendront très bien au monde très sérieux du B2B.

La Story Time est parfaite pour les indépendants, freelances ou artistes.

Les success stories vont très bien aux startups tandis que les genèses d’entreprises iront très bien aux grandes marques.

Trouvez le type d’histoire qui vous correspond le mieux !

Quelle est votre histoire ?

illustration storytelling

Une fois votre type d’histoire trouvé, il ne reste plus qu’à écrire l’histoire en elle-même puis de la diffuser sur les médias appropriés.

Vous pouvez raconter la plus belle histoire du monde, mais si celle-ci n’est pas visible, elle est inutile…

C’est pourquoi il est très important de bien promouvoir l’histoire que vous voulez raconter.

Par ailleurs, si vous connaissez l’Inbound Marketing, cette forme de marketing qui consiste à attirer le client vers soi plutôt que d’aller le chercher, vous devriez forcément apprécier le storytelling !

En effet, tout comme la méthodologie Inbound inventée par les cofondateurs d’HubSpot, le storytelling est un formidable outil pour attirer les gens sans pour autant les irriter.

Pourquoi passer votre temps à courir après votre cible quand vous pouvez lui raconter une histoire percutante qui va naturellement l’attirer vers vous ?

Les gens sont à la recherche de marques auxquelles ils peuvent non seulement s’identifier mais aussi se sentir plus proches.

Dans le monde du marketing digital, il est judicieux de raconter des histoires plus simples et plus vraies, en relation directe avec le quotidien de l’entreprise et celui de ses clients.

Vivre et faire vivre des faits et moments authentiques est ce qui compte le plus.

Que ce soit dans un article de blog, dans une vidéo, dans une présentation ou autre, tout support marketing est bon pour raconter une histoire.

Vous l’aurez compris, tout l’enjeu du storytelling appliqué au marketing est de réussir à élaborer des stratégies qui se marient très bien avec l’art de raconter des histoires.

Exemple concret : vous voulez créer une publicité Facebook pour générer des leads ?

Pensez à inclure du storytelling dans votre copywriting afin de booster le taux de conversion de la dite publicité.

C’est aussi simple que ça, le storytelling appliqué au marketing.

Partie BONUS : La foire aux questions du storytelling (FAQ)

Pour finir en beauté ce guide complet du storytelling, quoi de mieux qu’une bonne vieille foire aux questions ?

Pour que ce concept soit le plus clair possible pour vous, voici en dessous des réponses aux questions qui reviennent souvent sur le storytelling auxquelles je tente de répondre.

Découvrez ici d’autres ressources sur le storytelling.

detective

La FAQ du storytelling

Qu’est que le storytelling ?

Le storytelling est une technique de communication qui utilise des histoires structurées comme les contes et récits pour convaincre ou persuader une audience cible.

(par exemple d’acheter, de fédérer, de s’inscrire, etc…)

Le storytelling, ça sert à quoi exactement ?

Le storytelling sert principalement à atteindre et à captiver une audience cible beaucoup plus efficacement que les méthodes de communication traditionnelles.

En effet, ces dernières perdent aujourd’hui en efficacité car nous sommes quotidiennement bombardés d’informations, habitués aux messages publicitaires et irrités par les démarchages commerciaux répétés.

Le storytelling, pour quelle audience cible ?

Peu importe votre domaine d’activité, il y a toujours une histoire pertinente qui peut être racontée et ainsi convaincre votre audience cible.

A qui s’adresse le storytelling ?

Le storytelling est principalement utilisé par les marques, les entreprises, les marketers, les communicants et les commerciaux mais cette technique de communication peut être exploitée dans presque n’importe quel domaine.

Il peut aussi bien aider à pitcher son entreprise grâce à une histoire que servir la cause d’une association afin de toucher le cœur des gens et encourager à faire des dons.

Vous pouvez même l’exploiter dans votre recherche d’emploi pour convaincre les recruteurs grâce à une histoire !

Comment exploiter le storytelling ?

Un exemple concret consiste à écrire et placer une histoire impactante, cohérente et contextualisée dans une page de vente pour augmenter son taux de conversion.

Il est également possible de raconter une histoire inspirante qui reflète l’âme de votre marque ou entreprise dans une page à propos pour donner envie à vos prospects de se rapprocher de vous (c’est l’exemple le plus connu).

Le storytelling peut-il m’apporter quelque chose ?

Si bien maîtrisé, le storytelling (l’art de raconter des histoires) peut apporter beaucoup de choses différentes comme par exemple plus de ventes, engager une communauté, sensibiliser pour une cause, rassembler les gens, simplifier un concept compliqué, divertir, faire rêver, enseigner plus efficacement, rendre une information plus facilement mémorisable, la liste est presque infinie !

Le storytelling est-il vraiment efficace ?

Oui, cela a été prouvé à de nombreuses reprises par des scientifiques, des spécialistes et autres experts. En parcourant mon encyclopédie digitale du storytelling, vous retrouverez des contenus qui mentionnent des études, des chiffres ou autres données qui prouvent véritablement l’efficacité de la communication narrative.

L’expérience Signifiant Objet en est un parfait exemple (faites une petite recherche sur cette expérience fascinante pour vous en convaincre).

Pour faire simple, le storytelling est efficace car il exploite le levier des émotions et comme nous prenons le plus souvent des décisions sous le coup de l’émotion, il est plus facile de convaincre ou de persuader une personne émue.

Le storytelling, est-ce une technique accessible ?

Absolument ! Il suffit d’apprendre quelques bases pour être en mesure d’utiliser une histoire pour convaincre. Le plus difficile est de trouver la bonne histoire qui va toucher le cœur de la bonne personne.

Cela se travaille principalement par la pratique. Plus l’histoire est pertinente pour le prospect est plus son impact sera grande. Tout le monde peut faire du storytelling.

Cela dit, tout le monde ne peut pas être storyteller dans le sens métier car celui-ci exige d’avoir des compétences en créativité, en écriture, en marketing et en communication (entre autres).

Le storytelling consiste-il à mentir ou à manipuler ?

Non, ce n’est pas du tout le but de cette technique de communication, bien au contraire !

Un bon storytelling consiste à faire preuve de transparence, se débarrasser des artifices et à révéler l’âme de l’entreprise ou de la marque en portant un message stratégique sous la forme d’une histoire.

L’histoire peut être imaginaire ou fictive, mais doit toujours être basée sur des éléments de vérités. Tout l’intérêt du storytelling repose sur l’authenticité.

Cela dit, comme toute technique ou outil, il peut être utilisé de façon détourné pour déformer la vérité et véhiculer une fausse image : c’est contre productif, dangereux et insensé.

Le storytelling doit être seulement utilisé dans un but noble.

Vous voulez apprendre à maîtriser l'art du storytelling ?

Entrez votre email ci-dessous pour avoir accès à mes meilleures ressources sur le storytelling.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez8