story teller métier

Story Teller : comment gagner sa vie grâce à des histoires

Qu’est-ce qu’un story teller ? Comment devenir story teller ? Quels métiers en rapport avec le storytelling existent actuellement sur le marché ? C’est ce que vous allez découvrir dans cet article dédié à un métier d’avenir.

Comme je le répète souvent, je crois personnellement que les histoires valent de l’or. Même si le storytelling reste encore sous-exploité en France, cela ne veut pas dire que cette technique de communication ne fonctionne pas.

Pour que les entreprises françaises puissent être convaincues que le storytelling peut réellement apporter quelque chose de concret à leur entreprise, il y a encore beaucoup de travail.

De plus, les méthodes de communication traditionnelles ont besoin d’être bousculées pour laisser davantage la place à la communication narrative. Cela demande de l’ouverture d’esprit.

En France, nous avons du mal avec le changement.

C’est pour cela que cet art n’est pour le moment pas aussi populaire et autant exploité qu’aux États-Unis ou dans les pays Anglo-Saxons.

Il faut motiver les entreprises et les entrepreneurs à franchir le pas. Un pas que peu de personnes osent franchir car l’art de raconter des histoires pour convaincre fait peur. On lui attribue souvent, à tord, une connotation négative telle que la manipulation.

Vous l’aurez compris : le storytelling à besoin de story tellers talentueux pour le faire gagner en popularité, pour qu’il soit davantage enseigné et faire en sorte qu’il soit mieux maîtrisé par les entreprises. Et surtout : le rendre plus accessible et accessoirement, moins « flippant » !

Ce qui nous amène à la question ci-dessous…

 

Qu’est-ce qu’un Story Teller, au juste ?

story teller illustration

Dans le monde actuel du marketing et de la communication, techniquement parlant, le story teller est un pro du storytelling et a une excellente maîtrise de la narration et de l’écriture.

C’est avant tout un créatif amoureux des mots. Il est très attentif quant aux besoins de ses clients et se doit de cerner l’identité profonde de l’entreprise afin de rendre ses histoires les plus pertinentes possibles.

Ses histoires, inspirées par des faits réels ou bien imaginaires, s’adaptent parfaitement à un contexte donné et au ton employé dans la communication de l’entreprise.

Tout comme le métier de commercial qui consiste à utiliser des arguments de vente pour convaincre, le story teller lui utilise des histoires structurées comme les contes et les récits pour convaincre un auditoire.

Convaincre un auditoire, oui, mais de quoi exactement ? Réponse : de convaincre des cibles potentielles de fédérer, d’acheter, d’adhérer, de populariser, d’attirer… les objectifs peuvent être très nombreux et variés.

Etant donné que le story teller est un professionnel, sa mission est donc d’apporter de la valeur à une entreprise.

Pour réussir à apporter de la valeur, il s’efforce toujours d’élaborer des stratégies de communication ou de marketing qui intègrent à merveille le storytelling.

Il sait, avec le bon dosage, exploiter la puissance des histoires pour captiver, impacter et toucher le cœur d’une audience cible.

Dans la pratique, pour être plus précis, les histoires utilisées par le story teller vont avoir pour effet de créer de la proximité avec l’audience, de l’attachement, de produire de l’émotion et de la faire vivement réagir.

A terme, cela va avoir pour effectuer d’impacter les ventes et ce, parfois de façon significative.

Pour en avoir le cœur net, je vous invite à lire cette partie de mon autre article sur le storytelling qui fait référence à une expérience incroyable qui prouve ce que j’avance.

 

Le métier de Story Teller ne se limite pas au marketing et à la communication

Plus haut, nous avons dressé le portrait type du story teller tel que nous le connaissons dans l’univers du marketing digital.

Pour aller plus loin, nous allons maintenant nous intéresser à d’autres métiers tous aussi dignes les uns que les autres de porter le titre de story teller. En effet, le story teller moderne n’évolue pas que dans le monde du marketing.

Dans tous les cas, tous ont pour mission d’utiliser des récits destinés à transmettre un message susceptible de convaincre ou d’apporter de la valeur.

Vous allez voir que l’exploitation d’histoires destinées à apporter de la valeur peut également se retrouver dans d’autres (parfois surprenantes) industries.

Voici maintenant les différents métiers de « story tellers » qui existent ou qui ont un jour existé.

 

1 – Le Story Teller dans l’antiquité

Le Story Teller dans l’antiquité

“Le storytelling remonte à la plus haute Antiquité. Les Grecs expliquaient les phénomènes naturels par les disputes conjugales entre Zeus et Héra, par les caprices d’Aphrodite, la convoitise d’Hadès pour Perséphone.” (source)

Comme vous pouvez le constater, le story teller antique utilisait déjà des histoires pour transmettre des enseignements et par extension, transmettre une morale.

Ici, la valeur brute apportée par le récit est le savoir.

Le but de ces histoires consistait certainement, entre autres, à convaincre le peuple que certains phénomènes naturels étranges pouvaient être expliqués. (sans doute pour leur éviter d’avoir peur et de créer du désordre…)

Pour bien comprendre le rôle du story teller, gardez bien en mémoire ces différentes notions : convaincre, apport de valeur et transmission.

 

2 – Le Story Teller dans le monde de la musique

Tout comme les story tellers de l’antiquité, les story tellers issus du monde de la musique transmettent également une morale. (c’est la valeur)

Prenons l’exemple des rappeurs.

Ces derniers racontent souvent dans leurs morceaux des histoires engagées destinées à convaincre un auditoire. Le convaincre de quoi ? Réponse : le convaincre par exemple d’adhérer à des idées ou à une philosophie.

Ci-dessus, j’ai placé son morceau nommé “Storyteller” du rappeur Médine que j’ai découvert lors de mes recherches pour rédiger cet article. Ce morceau colle parfaitement au thème de cet article.

Si l’on analyse attentivement les paroles, nous pourrons constater que le message qu’il souhaite transmettre est une sorte d’appel à la méfiance des histoires que l’on nous raconte. Il raconte en quelque sorte l’histoire de l’histoire elle-même…

Les rappeurs sont donc aussi des story tellers !

 

3 – Le rédacteur spécialisé en Storytelling

Le rédacteur spécialisé en Storytelling

Comme vous le savez surement, pour percer dans la rédaction web, il est avantageux de se spécialiser un domaine qui apporte de la valeur ajoutée.

Le rédacteur spécialisé en storytelling, comme son nom l’indique, est la personne qui va se charger de transformer les idées créatives en textes exploitables dans le cadre d’une stratégie de communication narrative.

En pratique :
Sur base des informations que vous lui transmettez, le story teller rédacteur rédige l’histoire de votre société, de votre marque ou de votre parcours professionnel ou personnel.

Il vous offre la possibilité de la décliner en plusieurs versions :
– Un paragraphe : pour vos profils de réseaux sociaux
– Une page : pour votre site web ou un magazine d’entreprise
– Une biographie complète : professionnelle ou personnelle

 

4 – L’écrivain, le plus célèbre des Story Tellers

raconter une histoire

“Avec plus de 20 romans écrits, traduits en plus de 15 langues, vendus à plus de 7 millions d’exemplaires, Maxime Chattam s’impose comme un expert du thriller. Très vite, il comprend que pour se différencier des autres écrivains, il doit casser les codes. Il doit bouleverser une routine au sein même de ses livres pour créer de l’émotion tout en injectant du suspens. Le storytelling véhiculant un puissant pouvoir émotionnel, Maxime Chattam l’adopte sans hésitation pour construire chaque étape de ses romans.

Le lecteur est ainsi projeté dans l’histoire, il s’identifie au héros et se reconnaît en lui, à travers ses réflexions et ses actions. L’auteur a atteint son objectif, le lecteur vit l’histoire par projection : il devient addict de la « patte Chattam ». Une communication narrative parfaitement menée pour une connexion émotionnelle réussie. Chattam a compris l’enjeu : dans la littérature, le thriller représente l’incarnation du storytelling. Le succès est immédiatement au rendez-vous.” (source)

L’écrivain, c’est l’expert en storytelling par définition. Il détient les clés de la narration et de ce fait, de la communication narrative.

Dépendant de la vente de ses ouvrages pour vivre, c’est l’exemple parfait qui prouve que les histoires peuvent valoir de l’or.

 

5 – Le scénariste, le Story Teller moderne

matrix film

Si l’écrivain a pour but d’écrire des histoires (la matière brute), le scénariste lui est semblable à un sculpteur. Il travaille et adapte une histoire pour coller parfaitement à une oeuvre graphique : cinéma, télévision, bande dessinée, jeu vidéo, etc…

Si certains films ou certaines séries sont capables de nous marquer à jamais, c’est bien grâce aux scénaristes.

Les scénaristes subliment les histoires.

En plus de cela, ils nous apprennent énormément sur l’art de raconter des histoires pour convaincre, comme en témoigne cette ressource en anglais qui propose un tableau périodique des éléments de la communication narrative.

 

6 – Le Story Teller orateur ou maître de conférence

Comme en témoigne cette vidéo, l’apôtre Paul raconte à l’aréopage l’histoire d’un homme ressuscité d’entre les morts qui va un jour juger la terre entière.

Dans l’antiquité il avait l’aréopage, c’est à dire l’équivalent d’une conférence : une assemblée de juges, de savants, d’hommes de lettres très compétents.

Pour convaincre un auditoire, les intellectuels de l’époque pratiquaient l’art oratoire pour partager des messages impactants.

L’orateur est aussi un story teller.

Aujourd’hui, l’orateur utilise souvent des histoires pour rendre ses messages plus attractifs, plus intéressants et surtout plus efficaces.

Les plus grands maîtres de conférence utilisent des histoires… (exemple)

 

Comment devenir (un bon) Story Teller ?

La leçon que nous pouvons tirer de tous les exemples cités plus haut, c’est que le métier de story teller moderne est une sorte de fusion entre l’écrivain, le scénariste, le rédacteur et le marketeur.

Plus conventionnellement, le storyteller doit idéalement suivre une formation associant marketing, créativité et techniques de narration.

Pour devenir un bon story teller et par conséquent gagner sa vie grâce à des histoires, il est impératif d’avoir une bonne écriture, une vision 360, une grande ouverture d’esprit et un amour pour les mots.

Une personne très créative qui maîtrise les techniques narratives et qui a une bonne connaissance du storytelling ainsi que du marketing n’aura pas trop de difficulté pour trouver un métier en parfaite adéquation avec ses aspirations. (rédacteur, producteur de contenu, stratège, consultant, ect…)

D’autant plus que les métiers du webmarketing ont grandement besoin de story tellers. Effectivement, presque tous les contenus publiés se ressemblent alors il serait judicieux de davantage les diversifier, notamment grâce à des histoires.

Le storyteller peut bien entendu exercer en indépendant ou être salarié d’un cabinet de conseil ou agence en stratégie, communication, marketing spécialisé dans le storytelling.

 

Pour résumer, un bon Story Teller, c’est quelqu’un qui :

– A un profil littéraire, marketing ou créatif voir artistique
– Maîtrise l’art de l’écriture, de la narration et des scénarios
– A une vision globale, pertinente et très éclectique
– Peut s’adapter à toutes les situations et à tous les formats de contenus
– Comprend bien les enjeux et les besoins de l’entreprise
– Raconte des histoires pour vendre mais surtout pour impacter émotionnellement
– Est sensible, curieux, multitâche, empathique et très à l’écoute

 

En conclusion : la France a besoin de story tellers talentueux

Deux types de personnes sont principalement concernées par cet article. Premièrement, il y a les entrepreneurs que je souhaite absolument sensibiliser à la puissance de la communication narrative.

Deuxièmement, il y a des futurs talents qui s’intéressent au storytelling et qui envisagent probablement d’en faire un métier.

Entrepreneurs et futurs story tellers, j’ai un message pour vous.

 

Mon message adressé aux entreprises et aux marques :

Le storytelling progresse en France et fait de moins en moins peur ! Même si et justement parce qu’il reste encore sous-exploité dans notre beau pays, profitez-en pour faire de la communication narrative un superbe avantage concurrentiel et ce, pour le bien de votre entreprise.

De plus en plus de rédacteurs et rédactrices web se spécialisent dans le storytelling et de plus en plus d’agences de marketing digital en font de même. (il y a donc un besoin)

Le storytelling séduit, enchante et est capable de produire de bons fruits pour votre communication. Pourquoi ne pas en profiter ?

Ce serait certainement plus rentable que de mettre des milliers d’euros dans des stratégies de communication traditionnelles qui s’avèrent être en réalité de moins en moins efficaces…

 

Mon message adressé aux futurs story tellers :

Cet article vous a donné envie d’exercer le métier de story teller et sa description fait écho en vous ? N’hésitez pas à vous exprimer sur ce sujet dans les commentaires.

Si vous souhaitez aller plus loin et en apprendre davantage sur le storytelling, sachez que je propose une formation gratuite orienté sur des techniques de storytelling et une formation premium plus globale, qui elle est orientée sur l’apprentissage du storytelling tel qu’il peut être exploité dans une stratégie de marketing ou de communication.

Ce métier à beaucoup d’avenir en France et je suis persuadé qu’il sera un jour aussi populaire et florissant que le métier de webmarketeur. Ce n’est que le début.

La France à besoin de talentueux story tellers pour nous faire rêver, nous émerveiller, nous faire ressentir et nous faire réagir.

Le monde du marketing a besoin du storytelling car les histoires, c’est tout ce qu’il nous reste pour atteindre efficacement une audience cible. (bon, je l’avoue, j’exagère exprès…)

Pour conclure, je dirais que les entreprises ont plus que jamais besoin de story tellers pour espérer un jour créer la légende, cultiver le prestige et connaître le succès.

Entrepreneurs ou futurs storytellers, vous qui me lisez, c’est désormais à vous d’écrire votre propre histoire !

 

DÉCOUVREZ MA FORMATION GRATUITE !

7 jours pour booster vos ventes grâce au storytelling

Les techniques de communication traditionnelles s'avèrent être de moins en moins efficaces pour votre business ? Osez le storytelling et obtenez enfin toute l'attention que vous méritez.

Afin de connaître vos droits sur l’utilisation de vos données personnelles, consultez ma politique de confidentialité. Les emails sont 100% gratuits. Vos données sont sécurisées et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez1