Story Mapping illustration minimaliste

Story Mapping : tout savoir sur cette technique de communication visuelle

Vous êtes entrepreneur, chef de projet, manager ou bien product owner et votre entreprise compte bientôt lancer un nouveau produit ? Le story mapping va vous permettre de bien le définir et ce, de manière interactive, efficace, ordonnée et visuelle. (et surtout très colorée !)

Cette technique est utilisée sur les projets agiles et permet de définir de manière macroscopique les besoins utilisateur d’un produit.

En effet, il est beaucoup plus facile d’appréhender une situation représentée visuellement sur un mur plutôt que sur un écran ou pire encore, dans notre tête.

Le story mapping est une pratique assez nouvelle dans le monde de l’entreprise qui a été inventée par Jeff Patton. Cette pratique consiste à structurer la planification et le lancement d’un produit ou service. (tout en stimulant la créativité)

En des termes encore plus simples, le story mapping est un outil ludique qui permet de clarifier toutes les zones de floues qui gravitent très souvent autour de la préparation et le lancement d’un nouveau produit.

Startup, PME, TPE ou grande entreprise : le story mapping s’adapte à presque toutes les situations.

Là où cela devient intéressant, c’est que cette pratique exploite à merveille les histoires et est donc étroitement liée avec le storytelling. Comme nous l’indique si bien le terme story mapping, l’élément de base est la user story.

Les histoires sont partout et ne sont pas systématiquement employées que pour convaincre ou vendre : l’histoire aussi un formidable outil de gestion de projet.

Dans cet article, vous allez découvrir un usage nouveau et méconnu des histoires qui, dans le cadre du story mapping, vont notamment servir de support de discussion, de réflexion et de mise en situation pour réussir le développement d’un produit.

 

Définition du Story Mapping

Cartographie_de_récits_utilisateur

Le story mapping implique d’utiliser une story map. Une story map va vous permettre de faire mûrir une réflexion autour de la définition ou la conception d’un produit.

La story map est en quelque sorte une manière de réaliser un brainstorming organisé, modulable (post-its), très bien structuré et facile à suivre.

En plus de cela, le story mapping est aussi un excellent outil de communication favorisant les échanges entre les différents membres de l’équipe. (qui peuvent participer)

Dans un jargon beaucoup moins séduisant : cette technique consiste donc à visualiser le flux de production tout en réalisant son suivi.

La story map se présente sous la forme d’un tableau composé de 2 axes principaux. 

Le tableau suit un ordre chronologique (ligne de temps) et se compose ainsi :

  • Tout en haut du tableau : les thèmes. (activités métier)
  • En dessous des thèmes : Les fonctionnalités prioritaires à décomposer en stories (l’axe narratif)
  • Et encore en dessous : les détails (la décomposition)

L’axe horizontal du tableau concerne le temps tandis que la ligne verticale implique la notion de priorité.

Voici un exemple pratique : 

  • Grand thème : Le panier d’acheteur
  • Fonctionnalité : Ajoute un produit au panier
  • User story : la page panier

 

Quels sont les bénéfices du Story Mapping ?

frankenstein

Vous allez voir que cette technique de projection d’idées apporte de nombreux bénéfices à ses utilisateurs. Les principaux bénéfices sont l’échange, la structure et le suivi.

Le story mapping permet de : 

– Rendre visible le flux de production de valeur

– Montrer les relations entre les fonctionnalités principales et les leur décomposition

– Aider à vérifier la complétude du besoin fonctionnel

– Fournit un support simple à la priorisation

– La conversation permet à différents acteurs de s’entendre sur ce qu’il faut réaliser

Selon Jeff Patton (l’inventeur du concept), le story mapping est principalement utile pour deux choses bien précises :

– Eviter l’effet frankenstein 

– Faire comme la pierre de rosette

L’effet Frankenstein, c’est focaliser l’attention de toute l’équipe sur une petite réalisation pendant un court laps de temps. Le problème avec cette approche, c’est de risquer de perdre la vue d’ensemble du projet (à force de se focaliser sur des petits détails).

Pour rappel, le monstre de frankenstein est créé à partir de petits morceaux indépendants. En revanche, le story mapping permet de conserver une certaine cohérence dans l’ensemble et d’avoir une bonne vision globale tout en restant modulable.

Le story mapping, c’est aussi comme la pierre de rosette : c’est quelque chose de très simple, avec des trucs écrits dessus.

La pierre de Rosette est un fragment de stèle gravée de l’Égypte antique portant trois versions d’un même texte qui a permis le déchiffrement des hiéroglyphes au XIX e siècle. L’inscription qu’elle comporte est un décret promulgué à Memphis par le pharaon Ptolémée V en 196 av.

Le but du story mapping consiste également à créer et à favoriser un échange avec des besoins métiers et des développeurs.

 

Comment faire un Story Mapping ?

user story mapping
A Guide to User Story Mapping: Templates and Examples : https://plan.io/blog/user-story-mapping/

Tout d’abord, il faut se concentrer sur les multiples usages possibles. La question qu’il faut se poser en premier lieu est : qu’est-ce que mon utilisateur fait en tout premier lieu lorsqu’il utilise mon produit ?

La seconde question à se poser est : après la première utilisation du produit, que fait l’utilisateur ensuite ?

Et ainsi de suite : que fait-il après la seconde utilisation ?

Pour commencer votre toute première story map, tracez une ligne sur le mur que nous allons nommer : la ligne de temps. 

Au dessus de cette ligne de temps, vous allez pouvoir placer des post-its sur lesquels sont inscrits : les différents usages.

Ensuite vient : la décomposition des usages.

Voici plusieurs cas possibles de première utilisation d’un produit informatique :

  • L’utilisateur commence par s’authentifier (login & mot de passe)
  • L’utilisateur fait une demande de création de login et de mot de passe
  • L’utilisateur fait une demande de renouvellement de mot de passe (car perdu)
  • L’utilisateur se logue mais cette fois via son compte Facebook (ou Twitter)

En dessous de la ligne du temps, vous pourrez ensuite décomposer n’importe quel usage afin de mieux le détailler. (la décomposition)

Exemple de décomposition d’une première utilisation sur la demande de renouvellement du mot de passe de l’utilisateur en 3 phases :

  1. L’utilisateur renseigne son e-mail et réalise la demande de renouvellement
  2. L’utilisateur va consulter sa boîte mail pour obtenir le nouveau mot de passe
  3. L’utilisateur retourne sur la plateforme avec son nouveau mot de passe

Dans cette décomposition, il est important de bien garder une cohérence des différents usages par rapport à la ligne de temps. N’oubliez pas que la ligne de temps permet de dérouler les événements dans un ordre chronologique.

Vous comprenez désormais l’idée ? La notion d’itération consiste à renouveler la même opération avec les autres usages.

Conseils pratiques d’utilisation :

  • Ne soyez pas toutefois pas excessivement strict sur l’organisation temporelle
  • Alternez entre la discussion sur les usages et leur décomposition
  • Créez une nouvelle colonne s’il y a trop d’éléments dans la décomposition
  • Ecrivez de façon lisible, claire et simple
  • N’hésitez pas à réécrire un post-it et à jeter le précédent si nécessaire

 

Story mapping, Buyer Persona et Storytelling

buyer persona illustration
Buyer Persona vs. Ideal Customer Profile – Source : https://cience.com/buyer-persona-vs-ideal-customer-profile/

Le plus génial avec le story mapping, c’est la possibilité d’intégrer le buyer persona dans le processus. C’est d’ailleurs selon moi sa qualité première.

En Inbound Marketing, le buyer persona est la représentation semi-fictionnelle de votre client idéal basée sur des informations biographiques et démographiques, des critères psychologiques, des motivations ou encore des objectifs.

Le buyer persona contient donc tout un tas d’informations sur l’utilisateur (l’acheteur) qui peuvent donc prendre la forme d’une user story. (storytelling)

L’intérêt d’allier buyer persona et story mapping est surtout d’aligner les différentes fonctionnalités avec les besoins réels de l’utilisateur : ce qui crée donc de la valeur.

La valeur, c’est quand le buyer persona est content. C’est le but à atteindre. Il est fondamental pour l’utilisateur de sortir du process story mapping avec de la valeur produite.

 

Qu’est-ce qu’une User Story ?

User-Story-Card
Effective User Stories for Agile Requirements – Source : https://www.scrumwithstyle.com/courses/effective-user-stories/

Une histoire utilisée dans le cadre du story mapping se nomme : récit utilisateur, ou « user story »  en anglais, est une description simple d’un besoin ou d’une attente exprimée par un utilisateur et utilisée dans le domaine du développement de logiciels et de la conception de nouveaux produits pour déterminer les fonctionnalités à développer. 

Une user story peut très bien être :

  • Un besoin utilisateur
  • Une description du produit
  • Un élément de planification
  • Un support à l’échange

Les user stories sont idéales pour faciliter la conversation entre les différentes personnes qui participent au story mapping : 

L’utilisateur : comment décrire mes attentes ?

Les gars du marketing : Quels sont les éléments qui mèneront mon produit vers un succès commercial ?

Le manager : Comment savoir si mes équipes produisent de la valeur ?

Le développeur : sur quoi dois-je travailler aujourd’hui ?

Le testeur : comment vérifier que le produit fonctionne bien ?

Le business analyst : quelle partie de cette fonctionnalité dois-je expliciter ?

Autant d’éléments que vous pouvez intégrer à votre story mapping afin de l’enrichir !

Imaginez que chaque user story prend la forme d’une carte. Voici le template de cette carte à remplir pour définir une user story : (ce n’est bien entendu pas la seule façon de faire)

  • En tant que [type d’utilisateur]
  • Je veux [faire quelque chose]
  • Pour [atteindre un but bien précis]

Exemple : 

  • En tant que [bricoleur du dimanche]
  • Je veux [je veux réparer ma tondeuse à gazon]
  • Pour [pouvoir tondre ma pelouse]

Note importante : vous l’aurez sans doute compris, tous les éléments abordés dans cet article et qui composent le story mapping permettent de FAVORISER les ÉCHANGES entre les différents participants. C’est un point crucial !

 

En conclusion

Difficile en un seul article de rendre le story mapping parfaitement compréhensible…

L’idée ici était surtout de vous présenter une vue d’ensemble qui puisse vous donner envie de structurer la gestion du lancement de votre produit de façon plus ludique et efficace.

Aussi, nous avons pu voir ensemble différentes notions importantes qui permettent de mieux appréhender le story mapping comme par exemple : le buyer persona et l’user story.

Pour faire très simple, nous pouvons résumer cet article en disant que la story map permet de communiquer de façon plus visuelle.

Cette communication est :

– Génératrice de points de vues tous plus intéressants les uns que les autres

– Très orientée sur la pratique

– Détentrice de très nombreuses informations bien structurées, dynamiques, modulables, suivies et conservées

– Superbe pour favoriser l’échange entre plusieurs branches de métiers

– Une façon de renforcer la cohésion d’équipe avec son aspect ludique

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir le livre référence de Jeff Patton sur le sujet. En version originale (anglais) et en adaptation française.

Il y a aussi cet excellent article sur le sujet.

Pour finir, voici une vidéo de Scrum Life en français qui explique très bien le concept.


storytelling illustration conte

Le Storytelling Peut Faire

Exploser Vos Ventes

Entrez votre email ci-dessous et découvrez gratuitement comment multiplier votre c.a en 3 étapes simples grâce au storytelling. 

Afin de connaître vos droits sur l’utilisation de vos données personnelles, consultez ma politique de confidentialité. Les emails sont 100% gratuits. Vos données sont sécurisées et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez