raconter une histoire

Raconter une histoire

Sur cette page, vous allez découvrir la plus indispensable des techniques de storytelling : l’art de raconter une histoire.

Le storytelling, ça sonne bien et c’est bien joli tout ça mais dans la pratique, comment ça se passe concrètement ?

C’est probablement la question que vous vous posez si vous êtes convaincu que le storytelling peut apporter quelque chose à votre entreprise.

Cela dit, vous n’êtes peut être pas encore tout à fait en mesure de bien comprendre comment mettre en pratique le storytelling de façon concrète.

Raconter des histoires, ok ! Mais comment les raconter et surtout, comment bien les raconter ? Quelle forme pourrait prendre une stratégie de contenu imprégnée de storytelling ?

Dans ce guide complet, vous allez apprendre à raconter une histoire captivante et inspirante afin d’enrichir votre communication.

Je vais également partager avec vous des idées qui peuvent vous inspirer si ne savez pas trop par où commencer pour travailler votre storytelling.

Le but de cet article est aussi de tenter d’imager / illustrer une possible mise en place pratique du storytelling dans votre entreprise.

 

Apprendre à raconter une histoire

Raconter une histoire est à la fois simple et compliqué. Simple car un enfant de 5 ans est parfaitement capable de raconter une bonne histoire.

Compliqué parce que les entrepreneurs ne sont généralement pas des enfants de 5 ans et de ce fait, ce sont donc des adultes.

Le problème c’est que pour raconter une bonne histoire, il faut avoir de nouveau accès à l’enfant de 5 ans qui est en nous.

En retrouvant l’émerveillement, l’enthousiasme, le rêve et la passion de l’enfance, nous pouvons être capables de raconter de magnifiques histoires qui vont grandement profiter à notre stratégie de communication.

En ce qui concerne la technique et la pratique, il est vrai qu’il est nécessaire de respecter quelques bases si vous souhaitez vous initier à l’art de raconter des histoires.

 

Tout d’abord, avant de raconter une histoire, il faut que vous puissiez saisir pleinement l’utilité du storytelling :

Comprendre le fonctionnement du storytelling (utiliser des histoires pour convaincre)
– Trouver la bonne histoire à raconter qui colle parfaitement au ton de la communication de votre entreprise
– Maîtriser quelques techniques de storytelling
– Vous imprégner d’exemples de storytelling inspirants qui ont eu du succès

 

Ensuite, il va vous falloir apprendre à écrire et bien entendu, à raconter une histoire. Pour cela, il vous faut :

– Quelqu’un dans votre équipe qui maîtrise très bien l’écriture à moins que vous ayez cette compétence en interne
– Apprendre les bases de la narration
– Faire refléter dans votre histoire l’identité profonde de votre entreprise ou de votre personne
– Incorporer les 5 ingrédients suivants dans votre histoire : un problème, de l’émotion, une morale, un enjeu majeur et de l’inattendu
– Proposer une histoire en version brute puis la retravailler jusqu’à obtenir un rendu satisfaisant
– S’entraîner à la raconter à des personnes neutres et objectives pour obtenir des avis extérieurs et ainsi tester son efficacité
– Adapter votre histoire aux différents formats du web (articles, vidéos, podcasts, livres numériques, réseaux sociaux, ect…)

Avec tout cela, vous devriez avoir largement de quoi faire ! Ce n’est évidemment pas en lisant un seul article que vous allez pouvoir être en mesure de raconter une histoire. C’est pourquoi je vous invite à parcourir les autres articles de mon blog afin d’aller plus loin.

 

Que pourrait proposer une agence spécialisée en storytelling ?

illustration storytelling

Imaginons un instant que vous ayez soudainement envie de faire appel à une agence spécialisée en storytelling car vous trouvez que raconter une histoire, c’est beaucoup trop de boulot.

Cette dernière va vous présenter ses différents services et autres prestations. Quels types de services une agence spécialisée en storytelling pourrait bien vous proposer ?

Voici ci-dessous 7 idées de services qu’une agence spécialisée en storytelling pourrait vous proposer afin de vous inspirer.

 

1 – Raconter votre Business Story

J’en ai justement parlé dans le précédent article de ce blog. Une business story, c’est la biographie de votre entreprise.

Raconter sa business story, c’est quand même bien plus fun et attirant qu’une simple et insipide description d’entreprise…

Concrètement, partager votre business story, c’est surtout exprimer le pourquoi de votre entreprise et non pas seulement ce que vous proposez. Le pourquoi est très important.

La business story est chargée de sens et permet d’installer davantage de proximité avec votre audience, en plus d’être originale et intrigante. (et surtout plus digeste !)

Elle pourrait très bien trouver sa place dans la description de votre entreprise, sur le profil Linkedin de cette dernière ou bien dans la page à-propos de votre site web.

Par ailleurs, le site startupbegins propose de magnifiques business stories très inspirantes.

 

2 – Raconter en images (vidéo) : le Vidéotelling

Je salue au passage la très géniale initiative de l’entreprise Videotelling.fr qui consiste à proposer la conception d’une vidéo explicative de haute qualité dans laquelle vous pouvez faire passer votre message.

Videotelling.fr propose bien plus qu’une simple vidéo. De véritables artistes sont à l’œuvre et dessinent pour de vrai ! C’est objectivement plus authentique et bien plus séduisant qu’une vidéo corporate classique, il bien faut l’avouer…

Vous pouvez ainsi en vidéo, raconter l’histoire de votre entreprise, d’un produit, d’un service ou d’une marque afin de rendre votre message plus captivant et plus séduisant.

Le vidéotelling : l’art de raconter une histoire en vidéo, peut très bien trouver sa place sur votre chaîne YouTube, sur une landing page / page de vente ou bien sur une autre page pertinente de votre site.

 

3 – Raconter votre histoire sur votre profil LinkedIn personnel

Parce qu’une entreprise n’est rien sans les personnes qui la font exister, votre histoire personnelle est plus importante et plus intéressante que vous ne le pensez.

Pourquoi ne pas envisager d’enrichir votre profil LinkedIn personnel avec votre propre histoire ? Pas celle de votre entreprise mais bel et bien votre histoire personnelle.

Celle-ci pourrait bien évidemment être courte mais néanmoins riche en émotions et ainsi inspirer, susciter l’admiration ou bien surprendre les membres de votre réseau.

Comme vous le savez, pour faire croître une entreprise, le réseau est très important. Enrichir votre profil personnel d’une histoire sert parfaitement les intérêts de votre entreprise.

C’est sur ce côté plus humain, plus authentique, plus proche et plus touchant que vous devez miser le plus afin de capter efficacement l’attention de votre public.

En mettant en avant votre humanité, vous attirerez davantage de personnes vers vous et par conséquent, vers votre entreprise.

 

4 – Raconter l’histoire d’un événement

Raconter une histoire et ainsi mettre en pratique l’art du storytelling, ce n’est pas seulement raconter l’histoire de votre entreprise.

Vous pouvez également raconter l’histoire d’un événement qui a été marquant pour vous ou pour votre entreprise.

L’entreprise elle-même ne doit pas forcément être toujours au centre des histoires que vous racontez à votre audience.

Le but de raconter des histoires, c’est avant tout de transmettre un message. Vous n’êtes pas obligé de toujours parler de votre entreprise pour transmettre efficacement ce message.

Le message peut être tellement plus que : «  bonjour, je suis telle entreprise et je propose telle chose… ».

Vous pouvez donc vous inspirer des éléments qui entourent votre entreprise, de son environnement…

C’est pourquoi, raconter l’histoire d’un événement en lien plus ou moins étroit avec votre entreprise permet de faire preuve d’originalité et de gagner en profondeur.

 

5 – Raconter l’histoire d’un lieu, d’un environnement…

Sans grande surprise, comme je viens tout juste de l’aborder dans le point précédent, un environnement ou un lieu peut lui aussi être raconté.

Par exemple, j’aime beaucoup la série documentaire française appelée « À pleines dents ! » dans laquelle nous retrouvons Gérard Depardieu et son meilleur pote cuisto qui sillonnent le monde à la recherche d’aventures gastronomiques.

On pourrait penser que cette série est centrée sur la nourriture.

Mais ce que cette série raconte surtout, c’est l’amitié, la proximité, l’authenticité, le voyage, les rencontres et tout cela plus que les saveurs elles-même.

Votre entreprise ne doit pas être au centre de toutes vos histoires. Vous pouvez raconter bien plus que cela car une entreprise, c’est une fantastique aventure humaine et non pas que des chiffres.

Votre entreprise n’est qu’un petit grain de sable dans un océan de vie. C’est cet océan de vie qui doit vous inspirer, plus que votre entreprise en elle-même. (le grain de sable)

 

6 – Raconter l’histoire d’une relation

Comme je viens de l’abordé dans le point précédent, l’environnement de votre entreprise peut être une fantastique source d’inspiration pour l’élaboration ou l’enrichissement de votre storytelling.

En effet, en plus de raconter des événements, il est tout à fait possible de raconter une histoire en lien avec une relation (humaine).

Par exemple sur la côte d’azur, il existe le réseau entreprendre qui accompagne et qui soutient les startups dans leur croissance.

Je suis sur qu’il y a tellement d’histoires inspirantes et intéressantes à raconter en lien entre les entreprises et ce réseau !

Vous pouvez par exemple raconter l’histoire d’une relation entre :

– Une entreprise et une autre entreprise

– Une entreprise et ses clients

– Une entreprise et son marché

– Une entreprise et ses fournisseurs ou partenaires

– Une entreprise et ses concurrents…

Raconter l’histoire d’une relation permet d’en apprendre davantage sur vous sans pour autant vous mettre trop en avant et prendre ainsi le risque d’ennuyer votre audience.

De plus, en mettant en avant de la sorte d’autres personnes ou entreprises, vous faites du bien à votre réseau.

 

7 – Raconter une histoire de façon créative et osée

Pour les plus téméraires les personnes qui aiment prendre des risques sur le plan créatif, vous pouvez aussi raconter votre histoire de façon créative et osée.

Vous pouvez par exemple raconter une histoire via :

– Un mini film ou un mini documentaire fun

– Une musique accompagnée d’un clip vidéo loufoque

– Un poème

– Une pièce de théâtre

– Un jeu de rôle

Je préfère parler ici de prise de risque car si cette approche originale est mal orchestrée ou pleine de maladresse, cela peut faire plus de mal que de bien…

En revanche, si une telle opération est réussie, cette démarche peut vite créer de la viralité et augmenter votre visibilité de façon très significative.

Dans un autre registre, l’idée de proposer un jeu de rôle qui aurait pour but raconter l’histoire de votre entreprise serait excellente pour renforcer la cohésion d’équipe ou pour présenter votre entreprise aux nouveaux arrivants et ce, de manière très originale. (idée à développer pourquoi pas dans un prochain article…)

Je lance cette idée juste comme ça… cela reste un exemple d’application de storytelling possible en entreprise.

 

La peur de raconter, un mal typiquement Français

peur illustration

Raconter une histoire, ce n’est pas donné à tout le monde. Il est vrai que tout le monde ne naît pas avec ce précieux talent qu’est savoir raconter une belle histoire.

D’autant plus qu’en France, comme le relate souvent Stéphane ANDRE, il y a ici une crainte terrible de s’exprimer en public. Contrairement aux États-Unis, ici, la prise de parole en public n’est pas du tout encouragée dans notre pays.

Cela dit, raconter une histoire, cela s’apprend. C’est comme tout ! Tout le monde ne naît pas forgeron mais il n’est cependant pas impossible d’apprendre à maîtriser cet art.

Avec un peu de bonne volonté, de la motivation et beaucoup d’encouragements, il est tout à fait envisageable d’apprendre en assez peu de temps l’art du storytelling.

Vous n’imaginez pas ce qu’une histoire est capable de produire dans la vie des gens. Si vous saviez combien d’histoires ont pu changer le monde, changer les personnes et parfois même la vie de ces dernières…

 

La peur de raconter : pourquoi ?

Raconter fait peur en France : la peur d’ouvrir son cœur, de se dévoiler et de briser une fois pour toutes cette si lourde carapace (sociale, « politiquement correcte » ou encore trop « corporate ») qui nous empêche de nous exprimer pleinement.

A croire qu’aujourd’hui, raconter une histoire est presque devenu tabou. Tout comme la prise de la parole en public devient de plus en plus gênante et mal-vue en France, raconter une histoire fait peur.

Écrire une histoire, cela peut très bien être par exemple écrire son CV. Écrire son CV, ce n’est pas si éloigné qu’écrire son autobiographie après tout. Rédiger un CV, c’est écrire sa propre histoire.

Pourtant, créer son CV est un exercice qui est pour moi incroyablement pénible et cela l’est certainement pour vous qui me lisez et pour bien d’autres personnes encore.

Pour bien des gens, raconter une histoire est aussi pénible que de rédiger un curriculum vitae.

Pourquoi est-ce que les gens n’osent pas raconter, s’exprimer ou prendre la parole en public ?

Réponse : nous craignons énormément l’avis des autres…

 

Le monde regorge d’histoires extraordinaires à raconter

Dans mon entourage, bien des personnes ont des histoires incroyables et terriblement passionnantes à raconter mais qui, faute de motivation, de courage et surtout de méthodologie, ne parviennent pas à aller jusqu’au bout de la démarche. C’est tellement dommage car raconter, c’est si libérateur !

J’écoute avec beaucoup d’attention les histoires que me racontent les gens.

Si vous êtes entrepreneur, vous avez forcément des clients à convaincre ou à attirer. Si vous êtes un artiste, vous avez des personnes à séduire. Si vous êtes salarié, vous aimeriez certainement mieux communiquer avec vos patrons, avec vos collaborateurs et les clients de l’entreprise.

Dans tous les cas, vous voulez vous faire entendre et apporter quelque chose aux autres. Le storytelling permet cela et ce, de la manière la plus agréable et la plus captivante qui soit.

Une belle histoire bien racontée permet de capter efficacement l’attention des personnes tout en transmettant des valeurs, des informations importantes, une morale et surtout, du sens.

 

Apporter du sens, de la valeur et de la vie, c’est l’essence même du storytelling

Le storytelling, c’est tout simplement donner du sens et ajouter de la vie aux choses qui vous entourent.

Aujourd’hui, les contenus se ressemblent tous. Ils manquent de fougue, de personnalisation, d’humanité et surtout, de VIE !

Les histoires quant à elles permettent d’ajouter de la vie à votre communication et de ce fait, de rendre votre entreprise plus humaine.

En surmontant la peur de raconter et en osant le storytelling, vous aurez en France un avantage indéniable sur vos concurrents car ces derniers ont encore beaucoup de retard en ce qui concerne la communication narrative.

Ce que recherchent vos prospects, c’est de faire affaire avec un être humain, pas avec une machine. Oubliez les contenus froids, distants et trop corporates. Misez sur la puissance vivifiante des histoires !

 

Comment surmonter sa peur de raconter une histoire ?

Que ce soit pour enregistrer une vidéo, rédiger un article, produire un podcast, écrire un livre ou autre, raconter une histoire peut faire peur.

La peur vous paralyse et vous empêche de lever le voile du « qu’en-dira-t-on » !

  • « Qu’est-ce que les autres vont penser de moi ? »
  • « J’ai l’air tellement ridicule et puis je ne sais pas du tout quoi dire… »
  • « Tout cela ne sert à rien, cela n’a pas de sens ! »
  • « Cela ne marchera jamais ! »
  • « C’est inutile… »

Le problème, c’est qu’au moment de raconter, vous tentez de raconter avec votre cerveau au lieu de raconter avec votre cœur.

Quand vous discutez avec votre meilleur ami, étrangement, vous n’avez pas de problème pour lui raconter ce que vous vivez ou ce que vous ressentez. Tout est fluide et vous vous sentez bien en sa compagnie.

Ce qui doit se passer devant la caméra pour reprendre l’exemple de la vidéo, c’est que vous devez faire comme si vous parliez à un être qui vous est cher. Un être qui compte beaucoup pour vous.

Pour raconter une belle histoire, il faut faire comme si vous vous sentiez vraiment proche de la personne à qui vous la racontez.

Bien entendu, tout ne sera pas simple et il faudra certainement pratiquer un peu avant de dépasser cette peur mais la solution est déjà toute trouvée ! La solution réside dans la proximité avec le public.

Tentez l’exercice : placez-vous devant la caméra. Racontez en vidéo une anecdote croustillante qui vous est arrivée récemment. Vous pouvez aussi parler de la chose qui vous frustre le plus en ce moment. Comme si vous vous confiez à un ami.

Raconter, c’est respecter, faire confiance et aimer son public. C’est se sentir suffisamment proche de l’autre pour accepter de mettre toute son énergie à capter son attention. Il faut y mettre tout son cœur et y aller à fond, sans compromis.

Autrement, cela va donner un truc assez fade, plat, ennuyeux, scolaire et terriblement inintéressant.

 

Faire définitivement tomber les masques

Surmonter sa peur de raconter, c’est se dévoiler. C’est faire tomber les masques. C’est se montrer tel que l’on est vraiment, sans aucun artifice.

C’est en montrant aux autres ce que vous êtes réellement et donc par extension en montrant aussi vos défauts, que ces personnes vont être en mesure de se sentir proches de vous et ainsi vous donner toute l’attention que vous méritez.

En vous montrant tel que vous êtes, vous paraissez plus humain et donc tellement plus intéressant.

Avant, j’étais d’une timidité extrême. Je ne voulais rien dévoiler sur ma personne et j’étais très enfermé sur moi-même. Je peux vous garantir que ça a fait fuir la plupart des gens.

Avec le temps et un peu de travail sur moi, j’ai appris à laisser tomber toutes ces barrières qui m’éloignent des gens.

Je peux vous garantir que les choses changent du tout au tout quand vous vous ouvrez davantage à l’autre.

Pour la faire courte, transmettre un message, cela demande d’abord de faire un pas vers l’autre.

Les histoires les plus formidables et les plus captivantes, ce sont souvent les histoires dans lesquelles les personnages et le lecteur partagent les même galères, les mêmes défauts et les mêmes souffrances.

Il y a une sorte de connexion qui se fait entre les personnages et le lecteur.

Ce que ces personnages partagent avec nous plus que tout, c’est tout simplement l’humanité.

Quand vous aurez compris le message principal de cet article dans toute sa profondeur, vous aurez tout compris du storytelling et vous serez ainsi capable de raconter une histoire.

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, le but de cet article était surtout d’élargir le champ des possibles en ce qui concerne l’apprentissage de l’art de raconter une histoire.

Raconter une histoire ne s’improvise pas, peut faire peur et nécessite d’avoir quelques bases.

On ne peut pas raconter n’importe quelle histoire pour n’importe quelle entreprise mais une chose demeure certaine : l’identité profonde de votre entreprise (ou de votre personne) se doit absolument d’être reflétée dans vos histoires.

Et vous, quelle histoire aimeriez-vous raconter à votre audience ?


écrire un livre

Apprenez à maîtriser l’art du storytelling

Entrez votre email ci-dessous pour avoir accès à mes

meilleures ressources sur le storytelling.

Afin de connaître vos droits sur l’utilisation de vos données personnelles, consultez ma politique de confidentialité. Les emails sont 100% gratuits. Vos données sont sécurisées et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez