lego technic

Seven Reasons Why partie 1 : Enfance, Legos et Storytelling

Voici le récit de la création de ma toute première histoire…

L’histoire que je vais partager avec vous dans cette toute première partie de la série d’articles Seven Reasons Why est absolument inédite.

En effet, cette histoire n’a jamais été transposée sur papier ou digital. Je l’ai toujours gardée dans un petit coin de ma tête, prête pour être dévoilée au grand jour.

Avant d’aller plus loin, il est primordial que je vous explique en quoi consiste cette fameuse série d’articles.

Seven Reasons Why, c’est une série d’articles sur mon histoire personnelle racontée en 7 grandes parties. Ces 7 parties font références à d’importantes étapes de ma vie.

C’est quand même bien plus sympa de vous proposer ça plutôt qu’une simple page à propos impersonnelle, froide et détachée, n’est-ce pas ?

Ces différentes histoires vont vous permettre d’en apprendre un peu plus sur moi, l’auteur du blog Storytelling Master.

Les 7 parties de mon histoire personnelle que vous allez découvrir révèlent de multiples facettes de ma personnalité.

Découvrez maintenant les 7 raisons qui ont fait de moi la personne que je suis aujourd’hui.

 

Reason One : La création de ma toute première histoire

lego technic minifig

Lorsque je n’étais encore qu’un enfant, mon activité favorite était de jouer aux Legos pendant des heures. Je construisais des personnages, des décors et des véhicules qui me permettaient de recréer des scènes épiques dignes des plus grands films hollywoodiens.

Sans m’attarder sur ce fait banal partagé par bon nombre de petits garçons à travers le monde, je veux surtout attirer votre attention sur un détail bien précis.

Pendant une session classique de jeu avec les Legos, une fois la phase de construction terminée, je pouvais enfin vivre des aventures grâce aux histoires que je construisais.

Je produisais mes propres bruitages et c’est ma voix qui donnait vie aux différents personnages inventés.

Un jour, j’ai peu à peu commencé à élaborer un véritable scénario qui évoluait dans le temps et qui gagnait en cohérence à chaque nouvelle session de jeu.

Cela devait être dans les années 2000. Je faisais bien plus que de jouer aux Legos.

J’avais sans le savoir développé au fur et à mesure de mes parties un véritable scénario qui respectait déjà les codes du schéma narratif.

J’avais donc conçu une histoire à part entière dotée d’un authentique héros qui rencontrait des problèmes, trouvait des solutions et arrivait tout le temps à se faire un paquet d’ennemis extrêmement dangereux.

L’élaboration de ma toute première histoire a pris des années pour aboutir à une fin. Oui, il y a bien eu une fin. Et puis après tout, j’ai grandi. Comme tout le monde !

Je vais à présent, et pour votre plus grand bonheur, tenter de replonger dans mes souvenirs les plus enfouis. Cela afin de vous restituer l’histoire qui m’a accompagnée pendant des années, lorsque je jouais avec mes jouets et mes Légos.

Je vais tenter d’être le plus proche possible de la version originale. Ce n’est pas évident car tout se joue sur la mémoire et puis, je n’ai rien noté…

Cette histoire est trop longue à raconter en entier et ce n’est de toute façon, ce n’est pas le but ici. J’y ai aussi ajouté de nombreux éléments pour la rendre plus intéressante sur la forme mais le fond reste tout de même authentique.

 

Arcadium : Léo, la montagne secrète et les derniers gardiens de la terre

l'arcadium

La mystérieuse disparition de Léo

Nous sommes en 2077, sur la planète terre. Avec les nombreux progrès technologiques effectués à cette époque et les effrayantes dérives qui en découlent, il était devenu très difficile de trouver un sens à sa vie.

L’assistanat, l’absence de but et le manque d’enjeux dans la vie de monsieur tout le monde étaient si pesants que le taux de suicide avait explosé de manière significative.

Pour fuir la folie d’un monde en déclin, Léo avait décidé de tout quitter et de partir afin de trouver un sens à sa vie. Il voulait se sentir vivant et davantage utile aux autres.

Léo, c’était le génie parmi les génies. Le surdoué parmi les surdoués. Doté d’une intelligence si rare qu’il n’était compris par absolument personne.

Pour lui, les prétendus plus grands de la terre et les soi-disant puissants sont ennuyeux à mourir. Ils ne comprennent rien. En 2077, Léo avait seulement 20 ans…

Une nuit, il décide alors de quitter sa famille et ses amis. Il prend quelques affaires ainsi que son vieux couteau suisse dont il ne se séparait jamais et part alors s’isoler seul dans le creux de cette fameuse montagne qui, au premier abord, semblait être tout à fait ordinaire…

Nul ne sait comment il a fait pour réaliser ces innombrables exploits à peine croyables, mais il l’a fait. A vrai dire, je ne sais pas grand chose de plus sur Léo. Ce que je sais sur lui, je l’ai découvert grâce aux infos que j’ai pu trouver ici et là. J’ai fait pas mal de recherches sur le net et j’ai questionné beaucoup de personnes pour tenter de comprendre quel rôle pouvait-il véritablement jouer dans ce monde pourtant si corrompu…

 

Toi, tu seras le prochain…

Aussi, je ne l’ai aperçu qu’une seule fois au sud de la ville et il m’a dit ce jour là : “toi, tu seras le prochain”. Je l’ai tout de suite pris pour un cinglé. Je ne savais pas qui il était vraiment à ce moment là. J’ai flippé, vous comprenez ? Je pensais juste que ce n’était qu’une légende et je ne pouvais pas croire que c’était vraiment lui.

Tout ce que vous devez savoir, c’est que Léo n’est pas l’ennemi des êtres vivants, ni l’ennemi public numéro un, comme les médias voudraient vous le faire croire. Si les super héros existent, il en est le seul et digne représentant vivant.

Après la disparition de Léo, je ne sais pas ce qu’il s’est passé dans cette fameuse et étrange montagne non loin située de la ville mais une chose est certaine, voir même vérifiable : 10 après sa disparition, depuis ce moment là, il n’est pas rare, le jour comme la nuit, d’entendre retentir des fracas indescriptibles résonner dans tous les environs d’Antila.

 

Des silhouettes géantes…

Les autorités étaient bel et bien alertées sur ces phénomènes inquiétants mais pour des raisons qui me sont assez évidentes maintenant, ils n’ont jamais osé explorer le sommet.

Pendant que ces fracas retentissaient et si l’on s’approchait suffisament de la montagne, il était possible d’entrevoir, pas loin d’immenses rochers, des silhouettes géantes qui semblaient s’affronter de manière brutale en se déplaçant extrêmement rapidement.

Certains disent que ce sont des gardiens. Sont-ils des être organiques, sont-ils des machines dotées d’une intelligence artificielle ? Difficile de le dire.

Toujours est-il que lorsque quelqu’un tentait de s’approcher trop proche du sommet, cette personne se retrouvait instantanément téléportée à son domicile, restant inconsciente un moment et sans aucun souvenir au réveil de ce qu’il s’était passé pendant l’escalade.

Bien entendu, personne n’a jamais cru à ce que je suis sur le point de vous révéler. C’est vrai, je l’avoue, je ne vous livre ici que ma propre interprétation des choses.

De toutes façons, ils vont bientôt venir m’enfermer alors peu m’importe. Je tiens à ce que vous sachiez tout ce que je sais sur Léo. Tout du moins, tout ce que je pense savoir…

 

Mais qui est vraiment Léo ?

Je pense qu’après son départ, Léo a pendant des années bâti seul une sorte de base secrète ultra moderne qui s’étend jusqu’au sommet de la montagne.

Seul ? Au début en tout cas. Les silhouettes que nous apercevons parfois combattre au sommet l’ont probablement aidé à construire cet édifice d’une complexité inégalable.

Les puissants fracas qu’ils provoquent lors de possibles duels et que nous entendons de temps à autre résonnent comme un genre de bruit métallique. En cela, je pense que ce ne sont pas des êtres vivants. Quoi qu’ils peuvent très bien être équipés d’armures…

Quoi qu’il en soit, selon mes calculs et selon la taille apparente de ces silhouettes, ces choses font au moins entre 5 et 7 mètres de haut. Leur aspect général est semblable à un être humanoïde assez mince mais athlétique. Je ne suis pas sûr, mais ce qui peut leur servir de muscle ressemble à des vérins hydrauliques.

Et si c’était Léo qui les avait fabriqué tout seul, ces choses impressionnantes et gigantesques ? Ou alors, existaient-elles déjà dans la montagne depuis toujours ? Ces questions me rendent fou depuis si longtemps…et puis personne ne veut me croire.

ils disent que j’hallucine et que ce ne sont que de simples tests militaires qui sont effectués au sommet. Qu’une personne seule ne pourrait jamais accomplir de telles choses et que personne ne peut être aussi intelligent. Mais si tout ça était vrai ?

Je crois que Léo a une intelligence qui surpasse la notion même de l’intelligence. Avec lui, l’intelligence devrait porter un autre nom.

Quand il est venu me dire sa fameuse phrase, je pense avoir aperçu non loin de lui un truc qui ressemblait à un beau vaisseau spatial noir et presque invisible. Comme équipé d’un camouflage optique. Sur ce vaisseau, je pouvais quand même apercevoir des petites diodes bleus qui clignotaient de manière frénétique.

Cela devait être le véhicule avec lequel Léo pouvait se déplacer partout sur terre et également dans le ciel. Cette rencontre s’est passée si vite. Je n’ai même pas eu le temps de voir son vaisseau décoller. De plus, Léo se déplaçait très rapidement, sans s’arrêter et faisais en sorte que je ne puisse pas voir son visage. Je devais à chaque fois me retourner et c’était très pénible.

 

Ils sont venus pour moi…

Je crois qu’ils arrivent ! Pas les gardiens bien sûr, car jamais il ne se montreraient. Je veux plutôt parler de ces agents du gouvernement qui veulent ma peau.

Je ne vais pas pouvoir écrire plus longtemps. J’ai une dernière chose à vous dire et mes derniers mots seront les plus importants !

La montagne qui lui sert de base secrète s’appelle l’Arcadium. Une chose qui dépasse l’entendement humain se passe la dedans… Des machines intelligentes et gargantuesques s’affrontent régulièrement au sommet de cette montagne comme pour déterminer qui est le dominant.

Les agents doivent être au courant que je suis la personne qui en sait le plus sur Léo et ce qu’il trafique la haut sur cette montagne. C’est pour ça qu’ils viennent me chercher.

Quelle idée stupide d’avoir publié toutes mes découvertes sur ce blog débile…

Ils arrivent… oh non… je crois que j’entends quelqu’un frapper à ma porte. J’entends aussi plusieurs bruits de bottes. Ils sont sans doute plusieurs. Comme vous pouvez l’imaginer, si Léo est l’homme le plus brillant de la terre et qu’il a des ennemis, ces derniers doivent vraiment être très puissants…

Et si ces personnes que j’entends là dehors sont ses ennemis, alors je dois vous faire mes adieux.

Ce n’est certainement pas ce soi-disant super-héros mystério-mystique qui va pouvoir me sortir d’affaire. Comment pourrait-il s’intéresser à une personne aussi insignifiante et aussi stupide que moi ?

Ils sont désormais devant moi…

 

To be continued

Voilà ! C’était un petit aperçu de la première histoire que j’ai construite quand je jouais aux Légos à l’époque.

Dans la prochaine partie de la série d’articles 7 Reasons Why qui retrace les grands moment de ma vie personnelle : Abandons, dépression et échec scolaire : La pire période de ma vie

Ne manquez pas la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *