elevator pitch illustration tableau

Elevator pitch : la recette imparable pour un pitch qui déchire

Sur cette page, vous allez découvrir comment créer un elevator pitch (une autre technique de storytelling) qui captive VRAIMENT les gens au point de les convaincre en moins d’une minute.

Avant de commencer, il convient de bien définir ce qu’est un elevator pitch (présentation rapide) :

« Un elevator pitch, ou un argumentaire éclair, est un exercice de communication orale qui consiste à se présenter et mettre en valeur son projet face à un partenaire ou investisseur potentiel, situé à un niveau hiérarchique plus élevé que soi et dont le temps est compté. »

Dans le monde de l’entreprenariat, l’elevator pitch est d’une importance capitale.

Si votre elevator pitch est pourri, vous risquez d’ennuyer les gens.

En revanche, si votre elevator pitch tient la route, vous gagnez l’opportunité de faire affaire avec quelqu’un et de remplir vos objectifs.

En communication orale et notamment dans la vente, nous n’avons pas le droit à l’erreur.

Le moindre manque de conviction ou de cohérence dans le discours et tout est fichu !

Bien souvent, les gens que nous voulons convaincre sont souvent des hommes d’affaires très occupés.

Ils sont non seulement très occupés mais doivent supporter des pitchs plus ou moins réussis à longueur de journée. (tout du moins, à intervalles réguliers)

Avoir un elevator pitch qui déchire, c’est comme avoir un passeport de haut niveau dans le monde de l’entreprise : cela nous ouvre toutes les portes ou presque.

Des entrepreneurs avec une idée d’entreprise risible mais qui disposent d’un bon elevator pitch auront plus de chance de convaincre un investisseur qu’un entrepreneur de génie dont l’elevator pitch laisse à désirer.

Mais d’où vient l’expression elevator pitch au juste ?

Selon la petite histoire, on considère que « la durée d’un bon résumé ne doit pas excéder celle que l’on passe dans un ascenseur. »

Comme il existe des étages pour les ascenseurs, il existe des niveaux de temps pour le « pitch ».

On ne dépassera pas 1 minute si l’on veut réussir son «elevator pitch» et ainsi être le plus convaincant possible en un minimum de temps.

La théorie, c’est bien joli.

Passons maintenant à la pratique !

 

Comment créer un elevator pitch storytelling friendly ?

Vous vous trouvez actuellement sur un site dédié à l’apprentissage de l’art du storytelling.

De ce fait, je vais vous donner des conseils pratiques sur la réussite d’un elevator pitch.

Cela dit, je ne vais pas vous détailler dans cette page n’importe quel elevator pitch.

Dans les conseils pratiques qui vont suivre en dessous, vous retrouverez ma propre interprétation d’un elevator pitch réussi.

Pour ma part, un bon pitch ne peut être réussi que si il est storytelling friendly : c’est à dire qu’il raconte une histoire captivante.

Les investisseurs sont habitués aux pitchs de type descriptif. C’est à dire des pitchs sans âme qui ne font qu’énumérer des caractéristiques quelconques.

Voici un exemple de pitch de type purement descriptif et pas très intéressant :

« Moi, c’est Michel et lui, c’est Jules. Nous sommes de jeunes parisiens ultra connectés et fans de pop culture. Nous développons en ce moment un logiciel qui va révolutionner le monde de la logistique ainsi que du transport mais nous avons besoin de fonds pour continuer à croître. Nous sommes géniaux, nous croyons plus que tout en notre idée et nous venons vers vous parce que vous êtes bla bla bla bla… »

Le problème avec ce genre d’elevator pitch, c’est qu’il est scolaire. Ni bon, ni mauvais mais simplement ennuyeux. Il ne raconte pas vraiment d’histoire mais décrit plutôt des états de faits quelconques.

Voyons maintenant comment réaliser un elevator pitch qui déchire vraiment.

 

La structure d’un elevator pitch qui déchire

Pour être capable de créer un elevator pitch vraiment efficace, il faut tout d’abord énormément miser sur l’introduction.

L’introduction, c’est la partie la plus importante du pitch.

Pour vous inspirer, pensez aux personnes les plus talentueuses en matière de pitch : les femmes.

Si une femme veut convaincre son mari de se rendre à un endroit ou d’acheter quelque chose pour lui faire plaisir, elle sait comment le faire en un minimum de temps.

Un magnifique sourir, des yeux de biche, une voix agréable et douce qui exprime un message extrêmement simple…

Pour sérieusement, il faut par dessous tout éviter d’être ennuyeux lors de l’introduction.

Au lieu de commencer par le très classique “je suis untel et je fais telle chose…”, racontez plutôt une anecdote très courte pour introduire votre message.

Pour vous montrer un exemple d’elevator pitch qui selon moi serait plus efficace, je vais me prêter au jeu et tenter de pitcher pour vous le projet Storytelling Master.

 

Exemple d’elevator pitch : Storytelling Master

C’est marrant parce que moi, depuis tout petit, j’ai toujours été extrêmement timide.

Introverti pur et dur, je me suis très paradoxalement jeté sur l’art du storytelling : un métier dont la communication est pourtant absolument CENTRALE.

En effet, un timide maladif qui fait de la communication, c’est un peu comme un soldat sous-marinier (marin membre de l’équipage d’un sous-marin) claustrophobe…

Storytelling Master, c’est l’histoire d’un timide maladif terrifié par le téléphone ainsi que les inconnus qui, peu à peu, au fil de rencontres formidables, sort enfin de sa zone de confort.

Pourtant, je me tiens aujourd’hui devant vous, à des milliers d’années lumière des limites de ma zone de confort si rassurante…

Comme vous pourrez aisément le déduire de mon histoire, je reviens de très loin pour réussir à avoir le courage vous parler de quelque chose qui me tient vraiment à coeur.

Si j’ai pu en arriver jusque-là, je peux peut-être vous aider à élargir la zone de confort de votre entreprise grâce au storytelling ! (cette métaphore peut être mieux développée à l’orale pour être mieux comprise)

J’aimerais beaucoup connaître votre histoire ainsi que celle de votre entreprise.

Seriez-vous disponible vendredi à 10h ou bien mardi en fin de matinée pour me raconter tout cela ?

 

La recette imparable pour un pitch qui déchire

Je vais vous expliquer pourquoi je trouve le pitch raconté plus haut plus efficace que les autres.

1 – Je parle de moi, mais pas de façon ennuyante

Au lieu de dire je m’appelle Alexandre j’ai tel âge et j’ai exercé tel métier en guise d’introduction bancale, je préfère plutôt capter l’attention en parlant de ma plus grande faiblesse.

2 – Je raconte une petite histoire

Storytelling oblige, je ne peux pas imaginer un elevator pitch réussi sans une histoire captivante. Un pitch sans histoire, c’est un peu comme un restaurant vide : c’est triste, ça manque de vie et ça ne donne pas envie de le tester.

 3 – Ma demande n’est pas vraiment intéressée

Tout ce que je désire, c’est de partager quelque chose avec quelqu’un. Ma démarche est désintéressée.

4 – Appel à l’action

Même si ma démarche est désintéressée, cela n’est pas incompatible avec le fait que je suis vraiment curieux de connaître son histoire : la démarche est plus naturelle.

5 – Le message principal

Si les pitchs classiques foirent souvent, c’est surtout parce que le message principal est toujours centré sur une personne ou une demande : ce qui est pénible. Dans mon elevator pitch, le message principal parle certes de moi mais principalement de la zone de confort. Je me fiche du reste. Je veux simplement partager quelque chose sur la zone de confort. (le sujet est neutre et donc : forcément intéressant car non excessivement auto-centré)

Pour réussir votre pitch, ne le centrez pas trop sur vous, votre produit ou votre domaine, trouvez un terrain neutre. (tout de même pertinent par rapport à votre métier)

6 – La dimension émotionnelle

Si le storytelling est si puissant, c’est parce qu’il contient une dimension émotionnelle importante. Il vaut mieux parler directement au coeur d’un dirigeant plutôt qu’à sa tête.

Pourquoi ? Tout simplement parce que sa tête est déjà trop sollicitée. Pour qu’une histoire puisse être touchante, il faut savoir prendre des risques et révéler ses faiblesses.

7 – L’elevator pitch ne doit pas ressembler à un elevator pitch

Pour le coup, je ne peux pas prétendre que mon elevator pitch soit naturel à 100% au point de ne pas ressembler à un pitch car c’est à vous de juger.

Ce dont je suis absolument certain, c’est qu’un elevator pitch doit être le plus naturel possible pour être véritablement efficace.

Mon secret pour le réseautage est le suivant : j’oublie volontairement toute la dimension entrepreneuriale, sérieuse, j’oublie le business et j’oublie les affaires.

Je fais comme si je me rendais chez des amis avec l’envie d’en savoir plus sur eux et de s’intéresser sincèrement à eux. J’oublie les cartes de visites et tout le tralala.

Ce sont les gens qui m’intéressent, un point c’est tout. Tout le reste viendra si il doit venir. (méthodologie inbound marketing)

 

Le pitch storytelling friendly : en conclusion

L’art de pitcher est vraiment passionnant : cet art consiste à réussir à convaincre quelqu’un de façon très rapide en faisant passer un message clair et concis.

Avec de bonnes pratiques et un peu d’entrainement, vous pourrez considérablement vous améliorer dans l’art de l’elevator pitch.

Sur cette page, j’ai tenté de vous livrer ma propre interprétation de cet art et je tiens à préciser que ma façon de voir les choses n’est pas forcément meilleure que les autres.

Je tenais simplement à proposer quelque chose d’un peu différent sur le sujet en l’abordant à ma manière et en proposant un pitch possible dont storytelling master pourrait avoir besoin.

La recette imparable pour un pitch qui déchire est en fait toute simple.

Pour le réussir, il faut juste incorporer ces précieux ingrédients :

  • Une bonne grosse dose de naturel
  • Un soupçon de storytelling
  • Une pincée de neutralité
  • Un zeste de désintéressement
  • Un message central cohérent et pertinent (non excessivement auto-centré)
  • Un touche d’humanité
  • Beaucoup d’enthousiasme !

Evitez d’être trop scolaire / académique et ça devrait aller.

Si vous le souhaitez, je vous invite à pitcher votre entreprise dans l’espace des commentaires juste en dessous. Cela pourrait être amusant 🙂

 

Autres techniques de storytelling :


0 Partages
Enregistrer
Partagez
Partagez