comment faire un storytelling illustration campfire

Comment faire un storytelling

Retrouvez d’autres techniques de storytelling puissantes pour vous inspirer et aller toujours plus loin dans la compréhension de la communication narrative.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à la mise en place d’une stratégie de communication narrative (storytelling) et je vais répondre à la question suivante : comment faire un storytelling ?

C’est indéniable, le storytelling est actuellement très à la mode dans le monde du digital.

De ce fait, on retrouve ce terme dans beaucoup d’articles de blog. Ce fameux terme est mentionné dans des articles sur la politique, la communication, le marketing ou évoqué dans les médias en général, par les marques, les influenceurs, ect…

Si le storytelling est présent partout en ce moment, c’est parce que les communicants, les marketeurs, les influenceurs et les entrepreneurs français commencent à comprendre à quel point les histoires sont puissantes pour convaincre, capter l’attention et séduire. C’est une très bonne nouvelle !

Tout cela, c’est bien joli, mais dans la pratique, comment faire un storytelling ? Par où commencer ? Comment s’y prendre exactement ?

Au delà de l’aspect séduisant et “cool” du storytelling, lorsque l’on s’intéresse de plus près à cette discipline fascinante et que l’on souhaite enfin s’y essayer, il est difficile de ne pas être complètement largué lors de sa toute première mise en pratique.

Le but de cet article est de répondre le plus précisément possible à la question suivante : comment faire un storytelling ?

Ainsi, vous serez capables vous aussi de vous y mettre !

Pour commencer, avant d’être capable de construire un storytelling digne de ce nom, il est fondamental de bien comprendre ce qu’EST le storytelling.

 

Qu’est-ce que le storytelling ?

livre ouvert dessin

Difficile de faire un bon storytelling sans savoir correctement identifier ce qu’EST exactement un storytelling au préalable.

Vous pouvez très bien écrire ou raconter de belles histoires, car c’est à la portée de tous. En revanche, le storytelling se limite-t-il au simple fait d’écrire ou de raconter des histoires ?

Pas vraiment…

Voici une définition assez simple du storytelling : c’est une technique de communication qui consiste à faire passer un message qui se présente sous la forme d’un récit ou d’un conte pour convaincre une audience.

Que ce soit en politique, en communication, en marketing ou autre, le principe reste le même. Il s’agit de faire passer un message de la façon la plus efficace qui soit pour convaincre quelqu’un de quelque chose.

Pourquoi de la façon la plus efficace qui soit ? Tout simplement parce que les histoires exploitent à merveille le levier de nos émotions et nous rendent plus réceptifs au message. (la science explique très bien comment ça fonctionne)

Maintenant que vous avez une vision un peu plus claire de ce qu’est le storytelling, nous pouvons désormais trouver la réponse à notre fameuse question : comment faire un storytelling ?

 

Comment faire un storytelling en 7 étapes

infographie storytelling introduction

Comme vous le savez, faire un storytelling ne se limite pas simplement à écrire ou à raconter n’importe quelle histoire au hasard.

Dans cette infographie, je partage avec vous les 7 étapes à suivre qui vous permettront de construire votre propre storytelling.

Voici les 7 étapes à suivre pour sublimer votre communication grâce à des histoires :
– Connaître votre audience (c’est la base)
– Trouver votre message central / principal
– Choisir un type d’histoire (il existe plusieurs types d’histoires)
– Définir un objectif (la partie marketing du processus)
– Opter pour un média adapté
– Ecrire votre histoire (la partie créative)
– Raconter / Partager votre histoire au monde entier

La définition de ces 7 étapes nous apprend qu’avant d’envisager de raconter une histoire, il faut de la préparation.

Pourquoi ?

Parce que sans une bonne préparation, vous avez de grandes chances de ne pas raconter la bonne histoire à la bonne personne et surtout, pas au bon moment.

Exemple : pour réussir son rendez-vous client, l’entrepreneur se doit de bien préparer cet entretien en amont. Ainsi, l’entrepreneur est davantage en mesure de délivrer le bon message qui sera susceptible de convaincre son client.

Avec le storytelling, c’est pareil : élaborer une stratégie de communication narrative demande pas mal de préparation.

Et ce n’est pas fini ! Imaginons que vous maîtrisez le processus de mise en place d’une stratégie de communication narrative : il reste encore certains détails à prendre en considération à ce stade…

C’est ce que vous allez découvrir en lisant la partie suivante.

 

Les compétences et ressources nécessaires pour un storytelling réussi

outils illustration

Imaginons un instant que faire un bon storytelling soit semblable à une recette de cuisine.

Vous ne pouvez pas réussir une recette de cuisine complexe si vous ne disposez pas du bon matériel et des bonnes connaissances de base, surtout si c’est la première fois que vous cuisinez !

Pour réussir une recette de cuisine, il faut (entre autres) :
– Connaître et savoir utiliser les bons ingrédients
– Se munir des bons outils de travail
– Avoir certaines connaissances théoriques de base
– Suivre scrupuleusement l’ordre d’exécution indiqué par la recette

Il en va de même pour la communication narrative. Avec une bonne préparation et en disposant des bonnes connaissances ainsi que des bons outils ou des bonnes ressources, aucun risque de rater votre recette.

Pour faire un storytelling, il faut (les ingrédients) :
– Maîtriser l’écriture (pour écrire de belles et cohérentes petites histoires)
– Faire preuve de beaucoup de créativité (le storytelling est un art)
– Avoir des connaissances en marketing (pour parfaitement aligner le message de l’histoire avec l’audience cible)
– Être en mesure de créer du contenu web (pour que l’histoire puisse prendre forme sur le média digital qui lui correspond le plus)
– Avoir accès à une audience qualifiée (sans accès à un trafic qualifié, personne ne prendra connaissance de votre histoire)
– Être très inspiré (pour éviter de toujours raconter la même histoire)
– Avoir du temps à consacrer à la discipline (l’art exige du temps)

Être un bon storyteller, c’est être à la fois un rédacteur spécialisé en storytelling, un stratège marketing, un bon communicant, un artiste et un créateur de contenu.

Si vous rassemblez tous ces critères à vous tout seul, BRAVO, vous êtes un vrai storyteller !

 

Comment écrire et raconter une histoire

écrire un livre

Pour savoir comment faire un storytelling, l’étape de la création de l’histoire reste incontournable. L’histoire est au centre de la communication narrative.

En fait, raconter une histoire, ce n’est pas si compliqué que cela.

Le plus difficile dans cet exercice, c’est surtout de l’aligner de manière cohérente avec les autres étapes du processus comme par exemple trouver votre message central ou votre objectif. (afin que le récit puisse avoir du sens pour le prospect)

En effet, il faut également que votre histoire soit contextualisée, qu’elle puisse correspondre à votre personnalité ou à l’état d’esprit de l’entreprise et être compatible avec le ton que vous employez dans votre communication en général.

En ce qui concerne l’écriture en elle-même, il suffit d’écrire l’histoire en prenant en compte la structure du schéma narratif.

Pour simplifier, il faut que le récit puisse contenir :
– Un début (situation initiale, présentation des personnage et de la situation “normale”)
– Un conflit (sans lequel le récit n’aurait aucun intérêt)
– Une fin (élément de résolution qui décrit la situation ou l’état d’esprit des personnages transformés par le conflit)

Pour vous inspirer, je vous invite à renseigner votre email en fin d’article afin découvrir ma mini histoire personnelle partagée dans le tout premier mail que vous allez recevoir de ma part. Elle est contextualisée, elle a du sens et respecte les codes du schéma narratif.

Mon conseil : si vous ne savez pas quelle histoire raconter à votre audience pour votre storytelling, vous pouvez vous entraîner en écrivant quelques anecdotes croustillantes qui vous sont arrivées dans votre vie et qui contiennent une morale qui soit susceptible de bien représenter le message que vous souhaitez communiquer à votre audience.

 

En conclusion

Vous l’aurez compris, construire un storytelling dépendra surtout de votre budget, du temps dont vous disposez et de vos compétences. (ou autres ressources)

Le storytelling est un art et comme n’importe quel art, il ne s’improvise pas : il se prépare soigneusement à l’avance. Il exige de la pratique. L’art de la lutherie, à savoir la construction d’une guitare en est un parfait exemple.

C’est aussi un processus qui nécessite de suivre plusieurs étapes. Ce processus est pensé comme une stratégie marketing dont le but principal est de transmettre un message convaincant et touchant à une audience cible.

Tout le monde peut raconter des histoires. Mais tout le monde ne peut pas construire un bon storytelling sans un minimum de préparations.

Bien plus que le simple fait de raconter une histoire, l’art du storytelling, c’est préparer un message qui puisse être susceptible de toucher le coeur d’une audience cible de la façon la plus agréable et la plus captivante qui soit.

Ce message, qui se présente dans notre cas sous la forme d’une histoire, n’a rien d’une publicité ou d’un message commercial : une histoire est par définition désintéressée, car sa seule fonction est d’être racontée.

Idéalement, une histoire ne doit pas contenir d’éléments promotionnels, car ce n’est pas le but de cette dernière.

Son seul but est d’inspirer confiance et d’installer de la proximité avec l’audience.

De cette façon, l’audience dont le coeur est touché va davantage s’intéresser à la marque non pas pour ce qu’elle fait (ses produits ou services) mais pour ce qu’elle EST. (les histoires véhiculent les valeurs de la marque)

Si aujourd’hui, vous devez faire du storytelling, je vous invite à le faire dans un état d’esprit désireux de créer un lien fort avec votre audience plus que tout autre chose.

En faisant un tel usage de l’art de raconter des histoires, vous ne pourrez que ravir vos clients potentiels.

Et vous, avez-vous envie de cuisiner de belles histoires ? Si oui, quelles histoires aimeriez-vous raconter à votre audience ? Vous sentez-vous capable de construire un storytelling ? Je vous invite à vous exprimer dans les commentaires en bas d’article.

écrire un livre

Apprenez à maîtriser l’art du storytelling

Entrez votre email ci-dessous pour avoir accès à mes

meilleures ressources sur le storytelling.

Afin de connaître vos droits sur l’utilisation de vos données personnelles, consultez ma politique de confidentialité. Les emails sont 100% gratuits. Vos données sont sécurisées et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

9 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez9